Homocystéine

Mise à jour le 19/10/2010 - 09h50
-A +A

Prélèvement : Prise de sang veineux Bilan : Bilan de thromboses récidivantes

PUB

Quelles sont les précautions particulières à prendre avant un dosage de l’homocystéine ?

Il est préférable d'être à jeun avant le prélèvement.

Penser à signaler d'éventuels traitements en cours car certains médicaments peuvent modifier la concentration d'homocystéine dans le sang (certains anti-épileptiques, anti-cancéreux, anti-tuberculeux,...).

 

A quoi sert ce dosage de l’homocystéine ?

L'homocystéine est un acide aminé dont la concentration dans le sang est régulée par des facteurs génétiques et des facteurs d'environnement (alimentation).

Son dosage est utilisé dans l'exploration de certains troubles du métabolisme et dans le bilan des maladies thrombo-emboliques veineuses ou artérielles car il a été montré qu'une hyper-homocystéinémie était associée à un risque accru de thromboses.

Quelles sont les valeurs normales ?

Inférieures à 15 µmol/l.

Initialement publié le 08/06/2001 - 02h00 et mis à jour le 19/10/2010 - 09h50
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Une vitamine contre la dépression ? Mis à jour le 19/08/2003 - 00h00

Les moments de dépression seraient-ils favorisés par des carences en vitamine du groupe B ? C'est l'hypothèse d'une nouvelle étude sur l'acide folique ou vitamine B9.

Thyroïde : bilan, symptômes et compagnie Publié le 28/08/2017 - 17h09

Hypothyroïdie , hyperthyroïdie , goitre, nodule chaud, hormones hypophysaires... Fatigue, nervosité, hyperactivité, variation du poids... La thyroïde peut faire parler d'elle de bien des façons. Le Dr Brigitte Delemer*, endocrinologue, fait le bilan...

La créatinine, c’est quoi ? Mis à jour le 09/07/2013 - 16h32

La créatinine est un composé que l’on dose dans le sang, et parfois dans les urines, pour évaluer la fonction rénale. Mais le taux de créatinine reflète aussi la quantité de masse musculaire et donc l’intensité de l’activité physique.

Plus de phlébites en hiver Mis à jour le 21/10/2001 - 00h00

Nombre d'études ont établi une variation saisonnière de l' embolie pulmonaire fatale . Elle survient plus fréquemment durant l'hiver. En revanche, en ce qui concerne les phlébites (inflammation d'une veine) ou les thromboses veineuses profondes , rie...

Plus d'articles