Homard

Mise à jour le 01/08/2007 - 02h00
-A +A

Le homard est le cousin de la langouste. Tous deux appartiennent à la famille des crustacés décapodes (dix pattes). C'est un produit rare (donc cher) car il met très longtemps à grandir.

PUB

Le homardest revêtu d'une carapace articulée. Son corps est divisé en deux parties :

  • le thorax ou coffre (la tête) où se trouvent dents, yeux, deux longues antennes et quatre paires de pattes marcheuses, dont la première est transformée en pinces très développées, redoutables et qui contiennent de la chair. Ce coffre renferme une partie crémeuse, le corail.
  • la queue (l'abdomen) qui est la partie comestible. Articulée, elle est munie de deux pattes plates nageuses. Elle est formée de sept sections. La chair est ferme et particulièrement savoureuse.

La taille adulte d'un homard varie de 25 à 30 cm.

Crustacé solitaire et nocturne

Le homard vit assez solitaire dans les eaux profondes et froides de l'Atlantique. Il préfère les fonds sableux où il se nourrit et s'abrite. Le homard est un animal nocturne. Pendant le jour, il reste dans sa cachette qu'il aménage en poussant les sédiments vers l'extérieur à l'aide de ses pinces. Ou bien il dort, se réveillant au coucher du soleil. La nuit, le homard sort chercher sa nourriture qu'il détecte grâce à ses antennes. Il la saisit avec les deux pattes situées près des pinces. Celles-ci lui permettent de décortiquer et broyer ses proies : crabe, oursin, étoiles de mer et coquillages.

Longue vie et plusieurs mues

Le homard vit très longtemps : de 6 à 10 ans avant d'atteindre sa taille commerciale (500 g et 30 cm de longueur en moyenne). Pendant ce temps, le homard mue une vingtaine de fois, chaque fois que sa carapace devient trop petite. C'est une opération périlleuse et difficile qui le met en danger. Il boulotte toujours sa vieille carapace de façon à avoir le calcium nécessaire constituer la nouvelle. Le homard femelle pond de six à dix mille oeufs. Très petits, elle les maintient sous son corps : c'est pourquoi les femelles sont un peu plus larges que les homards mâles. Ces oeufs donnent naissance à de petites larves dont beaucoup sont dévorées par divers animaux marins. Le homard se raréfie et est en voie de devenir une espèce protégée. Sa pêche est réglementée.

Initialement publié le 11/08/2006 - 02h00 et mis à jour le 01/08/2007 - 02h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Dans votre assiette: la dinde Publié le 20/12/2011 - 10h40

Il faut mettre beaucoup de bonne volonté pour échapper à la traditionnelle dinde des repas de fin d'année. Mais, en fait, c'est la seule période où l'on peut voir - et éventuellement déguster - cette volaille dans son intégralité.

Dans votre assiette: le foie gras Publié le 20/12/2011 - 10h30

Son nom fait peur. Sa consommation culpabilise souvent. Mais bien à tort, car les lipides du foie gras ont presque la même composition que ceux de cette huile d'olive, dont les bienfaits sont proclamés urbi et orbi.

J'ai trop de courgettes: j'en fais quoi? Mis à jour le 24/07/2012 - 14h48

La saison de la courgette a démarré depuis quelques semaines et pendant tout l'été vous ne pourrez y échapper! Elles prolifèrent dans votre jardin? Vous en avez trop acheté au marché? Voici quelques idées pour conserver vos courgettes pour l'hiver pr...

Quelle volaille pour les Fêtes ? Publié le 11/12/2014 - 11h57

Dinde ? Chapon ? Oie ? Poularde ? Une belle volaille , bien dodue, est le plat traditionnel pour les repas de Fêtes de fin d’année. Mais tout dépend du nombre des convives, puisqu’il faut compter 350 à 400 g par personne (os compris). Comment et quel...

Plus d'articles