Herpès: le préservatif est utile

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 28/07/2009 - 00h00
-A +A

L'herpès génital est l'une des infections sexuellement transmissibles les plus contagieuses qui existent. Même le préservatif n'est pas une garantie d'y échapper. Mais une étude vient de montrer que la capote, sans être à 100% efficace, est tout de même utile pour éviter l'herpès.

PUB

L'herpès, une IST très contagieuse


L'herpès est l'une des maladies sexuellement transmissibles les plus fréquentes. Et cela se comprend: elle ne se transmet pas par les liquides sexuels, mais par simple contact entre les muqueuses, voire la peau qui entoure les zones génitales. En effet, toute la zone est concernée, en période de poussée, par les lésions caractéristiques de l'herpès (vésicules et ulcérations) qui laissent échapper un liquide extrêmement contagieux. Mais pour être fréquent, et bénin la plupart du temps, l'herpès n'est pas à ignorer: les poussées sont très douloureuses, et il existe des complications (pour les femmes enceinte notamment). La durée et la gravité des poussées diminuent en règle générale avec le temps, mais les médecins ne sont à l'heure actuelle pas capables de soigner l'herpès.

Le préservatif est-il utile contre l'herpès?


Compte tenu du mode de transmission, les scientifiques ont toujours su que le préservatif était d'une utilité limitée contre l'herpès. Le conseil pour les personnes qui en souffrent était donc d'éviter toutes relations sexuelles, et même tout contact avec les zones génitales des personnes affectées en période de poussée d'herpès. Aujourd'hui, une équipe de chercheurs qui a analysé les résultats de sept études consacrées aux MST et à l'utilisation du préservatif vient de mettre en évidence l'influence exacte de la capote sur les chances de contracter un herpès. Les résultats sont (raisonnablement) encourageants: si l'on utilise un préservatif pour 100% de ses relations sexuelles, les chances d'attraper l'herpès diminuent de 30%. Ce n'est pas assez pour abandonner les précautions que l'on prenait auparavant… Mais tout de même suffisant pour conseiller aux personnes qui n'ont pas d'herpès d'utiliser le préservatif à chaque occasion! Surtout que l'herpès, s'il peut être facile à reconnaître, est aussi parfois asymptomatique. Votre partenaire pourrait donc vous contaminer sans même le savoir!

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 28/07/2009 - 00h00 Emily T. Martin, Archives of internal medicine, juillet 2009
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
10 conseils pour vivre avec un herpès Publié le 11/09/2017 - 17h06

Pas moins d'un demi-million de Belges seraient touchés par un herpès. Cette maladie virale hautement contagieuse peut toucher le visage, avec notamment le bouton de fièvre , ou d'autres parties du corps, comme avec l'herpès génital. La vie quotidienn...

Bouton de fièvre, baiser dangereux Publié le 28/12/2015 - 16h23

Le bouton de fièvre ou herpès du visage, est dû à un virus particulièrement contagieux . Il se transmet très facilement lors d'une poussée, par l'échange d'un simple baiser. Des facteurs déclenchants aux signes annonciateurs, en passant par les carac...

Herpès génital : des symptômes à reconnaître Publié le 26/04/2016 - 15h08

20% des adultes seraient touchés par l'herpès génital , un virus sexuellement transmissible extrêmement contagieux. L'herpès génital passe souvent inaperçu et vous pouvez être porteur sans le savoir. Inflammation de la vulve, démangeaisons et rougeur...

Herpès, c'est toujours le même scénario Publié le 21/01/2013 - 21h49

L' herpès est fréquent, contagieux et... répétitif. Les signes de début de crise d'herpès sont toujours les mêmes . Il est utile de les connaître pour éviter de contaminer son entourage!

Plus d'articles