Herpès, c'est toujours le même scénario

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 21/01/2013 - 21h49
-A +A

PUB

Les manifestations d'une poussée d'herpès

Dans les heures ou quelques jours qui suivent les signes annonciateurs de l'herpès, apparaît une rougeur puis des vésicules (petites cloques remplies d'un liquide) groupées "en bouquet".

Fragiles, les vésicules laissent ensuite la place à de petites plaies suintantes, sur lesquelles se formeront des croûtes, dans le cas de l'herpès labial, qui tomberont en quelques jours. C'est durant la phase des vésicules que la contagion est très importante.
#E#L'intensité des poussées (et donc des symptômes) peut varier selon les personnes et aussi chez une même personne.#E#

La localisation de l'herpès

Les poussées d'herpès se répètent toujours au même endroit chez une personne donnée, car le virus emprunte toujours le même chemin nerveux.

Les localisations les plus classiques sont la lèvre, la vulve chez la femme, la verge, le prépuce et le gland chez l'homme. Mais un herpès peut aussi se manifester sur les yeux, les narines, le menton, la joue, l'oreille, les testicules, l'anus, les cuisses, les fesses, etc.

Attention, lorsque le virus de l'herpès atteint l'œil, les poussées successives peuvent provoquer une inflammation de la cornée, laissant des cicatrices à même de diminuer l'acuité visuelle. L'herpès oculaire est donc une maladie potentiellement grave. Il faut donc à tout prix éviter de toucher son œil lorsque les doigts viennent de se balader près d'un bouton de fièvre…

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 18/05/2009 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 21/01/2013 - 21h49

Guide France Info, "Combattre l'herpès", Michel Cymes et Françoise Ramel.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB