Hernie digestive : quels symptômes ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 12/08/2016 - 16h29
-A +A

PUB

L'hernie digestive, c’est grave ?

La hernie digestive est le plus souvent bénigne, sauf si le segment qui fait saillie se coince, se tord, se nécrose. La hernie peut aussi entraîner une occlusion intestinale avec arrêt du transit et risque d’infection du péritoine (péritonite).
Il s’agit alors d’une urgence. Le traitement est chirurgical : l’organe est remis à sa place et l’orifice plus ou moins bouché selon les cas.

 

Quels sont les signes d’une hernie digestive ?

Tout dépend de l’ancienneté de la hernie, de sa localisation et de ses complications.

Au début, on parle de hernie réductible, c’est-à-dire qu’elle n’apparaît que transitoirement, lors d’un effort physique par exemple ou lorsque l’on tousse. Mais progressivement, elle se résorbe de moins en moins spontanément. Lorsqu’elle reste extériorisée, il existe alors un risque de complications : étranglement de la hernie, nécrose, voire occlusion intestinale. 

En pratique, on peut soupçonner une hernie en présence des signes suivants :

  • Des troubles digestifs.
  • Une douleur localisée, une pesanteur ou une gêne au niveau de l’aine, d’une bourse chez l’homme ou d’une grande lèvre chez la femme.
  • La présence d’un petit gonflement sous la peau au niveau de l'aine, d’une bourse.
  • Hernie crurale : cette tuméfaction est généralement très petite et donc peu évidente.
    Mais la hernie crurale se complique plus facilement par un étranglement.
  • Hernie ombilicale : formation d’une petite poche, sorte de protubérance sous la peau au niveau du nombril.
  • En cas d’occlusion intestinale : douleurs violentes qui constituent une véritable urgence médicale, vomissements.

Dans nombre de cas une hernie ne se manifeste par aucun symptôme et est découverte fortuitement lors d’un examen médical motivé pour un autre motif. Sinon, elle est détectée à l’occasion de ses complications.

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 25/08/2014 - 10h14 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 12/08/2016 - 16h29

Société française de gastro-entérologie, http://www.snfge.org.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB