Hépatite B, C et HIV : coupures et piqûres accidentelles dans les hôpitaux

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 28/11/2014 - 10h44
-A +A

Les travailleurs actifs dans le domaine des soins de santé sont amenés de par leur profession à utiliser ou manipuler des objets coupants, comme des aiguilles.

Ils courent le risque d'encourir des blessures pouvant entraîner des infections graves, parfois même mortelles, transmises via le sang.

PUB

Les groupes à risque : les médecins et les infirmières

Dans les hôpitaux, les piqûres et les coupures constituent le type d'accident du travail le plus fréquent.

La majorité de ces accidents se produisent dans la chambre du patient et dans la salle d'opération. Ce sont les aiguilles creuses remplies de sang qui sont les principales incriminées : elles entraînent le risque d'infection le plus élevé. Si, bien entendu, c'est le personnel médical et infirmier qui est le plus exposé, dans 1 cas sur 3, la victime n'est toutefois pas l'utilisateur de départ de l'objet coupant.

Malgré la mise en oeuvre de règlements et de protocoles en matière de piqûres et de coupures accidentelles, leur nombre ne diminue pas. Elles surviennent généralement dans les départements de soins et se produisent lorsque le médecin ou l'infirmière est en train de faire une piqûre à un patient, de suturer une plaie, de faire une incision, et même aussi lors du rangement des instruments.

Le personnel médical et infirmier n'est pas le seul groupe à risque dans les hôpitaux. Les aides-soignantes, les laborantins et les collaborateurs techniques ne sont pas non plus à l'abri du danger.

Hépatite B, hépatite C et HIV

Les principales infections transmissibles sont l'hépatite B, l'hépatite C et le virus HIV (sida). Le risque d'infection en cas de piqûre ou de coupure accidentelle avec une aiguille contaminée est de :

  • 1 sur 3 pour l'hépatite B ;
  • 1 sur 30 pour l'hépatite C ;
  • 1 sur 300 pour le HIV.

Que faire en cas de piqûres ou de coupures accidentelles ?

Si vous vous êtes blessé avec une aiguille usagée, vous devez laisser saigner la blessure (sans tenter d'augmenter le flot du sang), bien la rincer à l'eau courante et la désinfecter. Le patient et/ou le prestataire de soins impliqué doivent subir le plus rapidement possible un test de dépistage de l'hépatite B, C ou du virus HIV.

Il existe des traitements post-exposition qui diminuent le risque de transmission des virus.

Par ailleurs, tout accident doit être rapidement déclaré par le soignant auprès de son employeur.

 

Initialement publié par C. De Kock, journaliste santé le 03/01/2006 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 28/11/2014 - 10h44

Communiqué de presse 'Risico's prik- en snijongevallen in ziekenhuizen: te vaak onderschat/UZ Gent ontwikkelde programma om veiligheid op werkvloer te optimaliseren', décembre 2005. Conseil supérieur de la santé, "Recommandations en matière de prévention des accidents d’exposition au sang et autres liquides biologiques dans les institutions de soins", mai 2011.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Hépatite A, B ou C... C'est grave docteur ? Publié le 21/08/2017 - 12h34

La plupart des hépatites ou inflammations du foie, sont dues à des virus, d'où leur non d'hépatites virales . Hépatites A, B ou C , sont-elles toutes de gravité équivalente et comment se transmettent-elle ?

Le virus de l’hépatite C n’attaque pas que le foie Mis à jour le 13/10/2015 - 17h26

Comme son nom l’indique, le virus de l’ hépatite C infecte le foie , entraînant des complications hépatiques telles que cirrhoses puis cancers du foie. Mais pas seulement : les porteurs de ce virus sont aussi plus à risque de développer des complicat...

Que savez-vous sur les hépatites? Mis à jour le 21/01/2008 - 00h00

La moitié des personnes atteintes par une hépatite l'ignore et ne bénéficie donc pas de traitement ni de conseils pour limiter les risques de transmission du virus. Faites le point sur les hépatites, ces maladies du foie qui se dépistent très facilem...

Plus d'articles