HC [Hémocultures]

Mise à jour le 15/01/2007 - 01h00
-A +A

PUB

Comment est interprété le résultat ?

Une infection grave se caractérise par un passage répété de microbes dans le sang : on parle alors de septicémie.

  • En cas d'infection bactérienne avec passage des bactéries dans le sang réalisant un état septicémique (ou septicémie), les flacons d'hémocultures mis à incuber dans des conditions favorables, se positivent (le plus souvent dans les 48 à 72 premières heures). Ils se troublent, reflétant ainsi la croissance des bactéries. S'il ne se passe rien après 5 à 7 jours d'incubation, elles sont considérées comme négatives.
  • Lorsqu'une hémoculture se positive, un échantillon de sang est prélevé, examiné au microscope et analysé pour permettre l'identification de la bactérie en cause et, éventuellement pour réaliser un antibiogramme. Il ne suffit toutefois pas de retrouver une bactérie dans un flacon d'hémoculture pour conclure qu'elle est responsable de l'infection, car il peut se produire des contaminations par d'autres microbes présents, par exemple, sur la peau du patient ou dans l'air. La positivité de plusieurs des flacons prélevés est un bon argument pour incriminer l'agent infectieux retrouvé.
  • Attention : Nombre d'infections n'entraînent qu'un passage intermittent de bactéries (ou champignons) dans le sang. Ainsi, une hémoculture peut rester négative alors qu'il existe un véritable état septicémique. C'est pourquoi il est préconisé de réaliser deux ou trois prélèvements espacés de 30 à 60 minutes.
haut de page
Initialement publié le 02/04/2002 - 02h00 et mis à jour le 15/01/2007 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB