Hantavirose : comment s'en protéger ?

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 25/06/2002 - 00h00
-A +A

La semaine dernière, nous avons vu ce qu'était l'hantavirose. Cette semaine, nous aborderons spécifiquement les mesures préventives qu'il convient de prendre.

PUB

Comme nous l'avons dit, le virus est présent là où nichent les rongeurs qui en sont porteurs. C'est donc essentiellement dans les bois et à la lisière des forêts que l'on en trouvera. Toutefois, n'oublions pas que les chats et les porcs peuvent également être porteurs de la maladie sans en souffrir.

Dans les bois

Les personnes les plus exposées à la maladie sont, comme pourla maladie de Lyme, les travailleurs du secteur forestier (bûcherons, garde-chasse,…) mais aussi celles qui habitent à proximité d'un bois.

1. les contacts directs ou indirects avec les rongeurs :
  • contacts avec les rongeurs vivants ou morts,
  • contacts avec les matières fécales ou les déchets de rongeurs,
  • manipulation de terreau ou de terre contaminé(e);
2. le travail du bois :
  • travail intensif du bois en forêt (coupe de bois, déplacement de troncs, etc ...),
  • manipulation de bois stocké (bois de chauffage);
3. les travaux dans l'habitation:
  • travaux du bâtiment (rénovation de vieilles maisons),
  • nettoyage (exposition à la poussière) de caves, greniers, celliers ou poulaillers,
  • réouverture d'un local resté fermé durant l'hiver.
Les promeneurs en forêt ne sont donc pas considérés comme à risque. Cependant, c'est chez eux qu'il faudra être le plus vigilant car ils sont peu avertis des risques. D'autant plus que l'hantavirose se déclare plusieurs jours après l'exposition. Notons que peu d'enfants en dessous de 10 ans, développent la maladie.

Mesures concrètes

Les mesures à prendre sont assez logiques :Mesures générales en (bordure de) forêt et au niveau de l'habitation (1) :

  • porter des gants en caoutchouc ou en plastique pour manipuler des rongeurs vivants, ainsi que leurs nids, leurs pièges ou leurs cadavres;
  • placer un pansement sur toute blessure avant toute activité à risque ;
  • se mettre toujours dos au vent pour manipuler les rongeurs, leurs excrétions ou leurs nids, ou pour manipuler du bois ou de la terre;
  • éviter de respirer très profondément quand vous avez le visage près des rongeurs, de leurs matières fécales ou de leurs nids ;
  • éviter de rentrer dans des locaux fermés.
Mesures particulières au niveau de l'habitation :
  • placer les provisions et la nourriture des animaux dans des endroits inaccessibles aux rongeurs;
  • empêcher l'accès des rongeurs dans les habitations (boucher les ouvertures);
  • éliminer les abris utilisables par les rongeurs;
  • placer des pièges ou utiliser des poisons spécifiques (rodenticides);
  • lors de la fermeture d'une pièce ou d'une cabane pour l'hiver, s'assurer qu'il n'y a pas de rongeurs à l'intérieur;
  • lors de l'ouverture d'une pièce après l'hiver, vérifier que l'endroit n'est pas contaminé par des déchets de rongeurs; par contre, si c'est le cas, avant toute chose, aérer la pièce pendant au moins 30 minutes;
  • pour le nettoyage d'endroits contaminés par des rongeurs, avant de passer un aspirateur (de préférence) ou un balai, il faut les asperger à l'aide d'une solution d'eau de Javel à 10% (le virus est sensible aux désinfectants ménagers, et notamment à l'eau de Javel) ou les laver à l'aide de linges ou de torchons trempés dans le désinfectant; ces linges doivent ensuite être éliminés.
On l'a dit la maladie n'est pas vraiment dangereuse et se complique rarement mais elle peut être source d'angoisse. Par ailleurs, une fois qu'une personne l'aura faite elle sera normalement protégée toute sa vie. Ceci dit, dans d'autres régions du monde l'hantavirose est beaucoup plus sérieuse sur le plan médical. L'application de ces mesures vous sera certainement utile, le cas échéant.
Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 25/06/2002 - 00h00 Institut Scientifique de la Santé Publique.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Hantavirose : encore une maladie de la campagne Mis à jour le 17/06/2002 - 00h00

La semaine dernière nous avons terminé la série consacrée à la maladie de Lyme. Cette semaine, nous aborderons une autre maladie qui règne également dans nos forêts et nos campagnes : l'hantavirose.

Monoxyde de carbone : un tueur silencieux ! Mis à jour le 14/12/2001 - 00h00

Avec l'hiver, les chauffe-eau, chaudières, poêles à bois ou au charbon… tournent à plein régime. Cependant, mal réglés, ceux-ci peuvent provoquer l'émission d'un gaz incolore, inodore et invisible : le monoxyde de carbone (CO).

Comment divertir votre animal de compagnie ? Mis à jour le 23/10/2007 - 00h00

Les jeux et autres activités contribuent au développement personnel de votre animal et entretiennent la complicité qui vous unit. Lorsqu'il reste seul, votre ami a aussi besoin de se divertir pour lutter contre l'ennui.

Plus d'articles