En forme pour l'amour

Mise à jour par Dr Catherine Solano - médecin sexologue le 06/06/2017 - 15h28
-A +A

Pour que la sexualité fonctionne, il faut d'abord un corps fonctionnel. Même si la psychologie personnelle et la qualité relationnelle jouent un rôle essentiel pour la satisfaction sexuelle mutuelle, le rôle du corps reste toujours essentiel. Or, même un corps en bonne santé apparente peut présenter des faiblesses.

PUB

Le périnée, zone clé de la sexualité

La faiblesse sexuelle la plus fréquente est celle des muscles du périnée. C'est ce que l'on appelle aussi le plancher pelvien. Ce groupe musculaire très puissant constitue en effet un plancher sur lequel reposent tous les organes présents dans notre ventre, à commencer par le tube digestif et les organes sexuels féminins comme l'utérus, les trompes ou les ovaires.
Or ce plancher est souvent trop fragile, insuffisamment musclé.
C'est pourquoi le Dr Kegel, un gynécologue américain, a inventé dans les années 1940, une série d'exercices pour muscler cette zone.
Qui peut bénéficier de ces exercices de renforcement ? Presque tout le monde !
En effet, un plancher pelvien peu musclé a tendance, chez l'homme, à entraîner une éjaculation trop rapide et une diminution des sensations de plaisir sexuel. En musclant son périnée, il saura mieux contrôler son éjaculation.
 

Une solution

Chez la femme, un périnée peu musclé est à l'origine d'impossibilités à atteindre l'orgasme, à un faible ressenti du plaisir sexuel.
Chez une femme qui vient d'accoucher, le problème peut être important, car l'accouchement a étiré les fibres musculaires qui, de ce fait, ont un réel besoin de rééducation pour retrouver rapidement leur tonicité. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle la plupart des gynécologues prescrivent maintenant, dans les suites de couches, des séances de rééducation périnéale chez un kinésithérapeute.
Il est cependant dommage que l'on n'explique souvent aux femmes concernées qu'un seul aspect de cette musculation : son intérêt pour prévenir les incontinences urinaires. Cet effet est certain, mais l'effet sur la sexualité semble tout aussi intéressant chez de jeunes femmes dont la vie sexuelle est a priori active !

Au final, la musculation sexuelle n'est pas utile esthétiquement parlant comme la plupart des exercices de body building, mais elle est utile pour la fonction sexuelle et le plaisir, ce qui est tout aussi intéressant !
 

Initialement publié par Dr Catherine Solano - médecin sexologue le 15/05/2007 - 00h00 et mis à jour par Dr Catherine Solano - médecin sexologue le 06/06/2017 - 15h28
Notez cet article
PUB
A lire aussi
Plus d'articles