La grippe: le plus dur est-il passé?

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 27/12/2001 - 00h00
-A +A

Les dernières statistiques font état d'une recrudescence des infections respiratoires aiguës. Cependant les infections dues à la grippe restent étonnamment basses, qui s'en plaindra?

PUB
SOMMAIRE

Il faut souligner que l'information est d'importance car depuis quelques années, la période des fêtes de fin d'année coïncidait avec une épidémie de grippe. Les plus alarmistes avaient d'ailleurs fait état que nous devions nous attendre à un virus plus dangereux que les autres cette année mais apparemment ces prévisions n'ont pas été réalisées.

Moins de grippe

Par ailleurs, de plus en plus de personnes se font vacciner. Ceci signifie que non seulement elles ne développent pas la maladie, ou alors a minima, mais qu'en plus elles participent à la réduction de la circulation du virus dans notre pays.Toutefois, il est bon de rester vigilant car tous les spécialistes de la statistique des maladies infectieuses vous le diront: un virus plus dangereux que les autres arrivera mais personne ne peut prévoir quand !En attendant, lorsque l'épidémie sera passée un autre vaccin sera déjà en préparation pour l'année prochaine. Enfin si vous partez à l'étranger plus de 6 mois après vous être fait vacciner ou si vous n'êtes pas vacciné, demandez à votre médecin s'il est opportun de vous protéger… Des touristes ont attrapé, l'année dernière, une grippe en Alaska… en plein mois d'août !

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 27/12/2001 - 00h00 Institut Scientifique de la Santé Publique - Louis Pasteur
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Plus d'articles