Graisse dans le foie : connaissez-vous la NASH ?

Mise à jour par Elise Dubuisson, journaliste santé. le 05/12/2016 - 12h06
-A +A

Sans qu’aucun symptôme n’apparaisse, le foie peut devenir le foyer d’inflammations. On parle de NASH, ou stéatohépatite non alcoolique. Le risque ? Que l’inflammation fasse le lit d’une cirrhose voire d’un cancer. 

PUB

NASH : de la graisse dans le foie

La NASH, aussi appelée stéatohépatite non alcoolique, est l’une des manifestations de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD), un groupe de maladies du foie liées à l’accumulation de graisse dans ce dernier. Dans le cas d’une NASH, cette graisse présente en excès induit une inflammation du foie, qui réagit en cicatrisant les zones enflammées. À terme, ces cicatrices provoquent de la fibrose, c’est-à-dire une destruction des tissus, empêchant petit à petit le foie d’assurer son rôle. Comme presque toutes les maladies du foie, la NASH ne présente aucun symptôme, en tout cas au début de la maladie. L’inflammation fait son nid silencieusement sans douleur.

Une conséquence du syndrome métabolique

La NASH est considérée comme la conséquence hépatique du syndrome métabolique. Celui-ci se caractérise par la présence d’au moins 3 des facteurs de risque suivants :

  • obésité abdominale,
  • hypertension artérielle,
  • glycémie supérieure à 100 mg/dl,
  • taux de triglycérides élevé,
  • faible taux de bon cholestérol.

Initialement publié par Elise Dubuisson, journaliste santé. le 05/12/2016 - 12h06 et mis à jour par Elise Dubuisson, journaliste santé. le 05/12/2016 - 12h06

Dr Chantal de Galocsy, hépatologue, Chef de clinique d’hépatologie aux Hôpitaux Iris-Sud à Bruxelles.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Plus d'articles