La goutte : un rhumatisme en recrudescence

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 30/10/2013 - 21h47
-A +A

La goutte est une forme de rhumatisme qui s'attaque aux pieds et en particulier au gros orteil.

Très douloureuse, la crise de goutte est aussi un signal qui doit attirer l'attention sur un éventuel syndrome métabolique. Et encourager à revoir son mode de vie.

PUB

La goutte : un excès d'acide urique

La goutte est une forme de rhumatisme liée à un taux trop élevé d'acide urique.
Lorsqu'il n'est pas correctement éliminé, l'acide urique, issu de la dégradation des purines (substances présentes dans l'alimentation mais aussi produites par notre propre organisme), va en effet se loger dans les articulations sous forme de cristaux. Une cascade inflammatoire se déclenche alors, provoquant gonflement, rougeur et surtout douleurs, le plus souvent au niveau du pied et du gros orteil (90% des cas), même si d'autres articulations peuvent être touchées.

La crise de goutte
Elle ne dure en général que quelques jours, peut même dans certains cas s'accompagner de fièvre.

La goutte en recrudescence

1 à 2% de la population souffrirait de la goutte.

Apparaissant le plus souvent entre 35 et 50 ans, et plus fréquente chez les personnes âgées, la goutte est aussi une maladie typiquement masculine (6 hommes pour 1 femme), sans doute en raison de facteurs hormonaux. Longtemps surnommée "maladie des seigneurs", en raison de ses liens avec une alimentation riche et une consommation d'alcool importante, la goutte est aujourd'hui en recrudescence dans les pays industrialisés. En Grande-Bretagne, elle est passée de 0,3% à 1% entre 1970 et 1990. Aux États-Unis, le taux a doublé en moins de dix ans (de 2,1% à 4,1%) chez les hommes de plus de 75 ans.

Cette augmentation du nombre de "goutteux" s'explique en partie par notre alimentation moderne, trop riche en graisses, en sucres, viande rouge et boissons alcoolisées.

La bière, même sans alcool, est considérée comme particulièrement nocive car le houblon contient de la purine. Certains médicaments, comme les diurétiques, peuvent aussi entraver l'élimination d'acide urique.

Initialement publié par Julie Luong, journaliste santé le 29/03/2010 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 30/10/2013 - 21h47

http://www.lefigaro.fr

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Crise de goutte : que faut-il boire et ne pas boire ? Publié le 06/06/2017 - 12h36

La goutte est une maladie à forte prédominance masculine, qui se manifeste par des crises intenses et de survenue brutale, de douleurs à la base du gros orteil. Les boissons alcoolisées sont pointées du doigt. En pratique, quelles sont les boissons r...

Le retour de la goutte Mis à jour le 26/08/2011 - 15h13

Il y a une cinquantaine d’années encore, la goutte était une maladie devenue plutôt rare. Or aujourd’hui, les crises de gouttes font souffrir de plus en plus d'Européens. Comment repérer cette maladie rhumatismale , la traiter et comment prévenir les...

La crise de goutte, une fois n'est pas coutume Mis à jour le 02/03/2004 - 00h00

Dans les pays occidentaux, 1% de la population est touché par cette affection, avec une forte prédominance masculine (7 à 9 hommes pour une femme). Au-delà de la prise en charge de la crise, l'instauration d'un traitement de fond qui, le cas échéant,...

Plus d'articles