Gingembre : sûreté et efficacité contre les nausées de la grossesse

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 20/10/2015 - 14h42
-A +A

Entre 70 et 85% des femmes enceintes souffrent de nausées durant le premier trimestre. Les médicaments étant déconseillés durant la grossesse, il est souvent difficile de s'en débarrasser.

Contre ces désagréments pénibles, le gingembre confirme son efficacité et sa sécurité. En atteste une large revue des études menées sur ce sujet.

PUB

Les médicaments antiémétiques, à éviter durant la grossesse.

Près de 80% des femmes enceintes sont affectées par des nausées et/ou vomissements durant le premier trimestre. Mais les antiémétiques, à l'instar de tous les médicaments, sont à éviter durant la grossesse, car ils peuvent être associés à un risque d'effets secondaires. Et on n'a pas encore réussi à prouver l'absence de risque des antiémétiques, qui pourraient avoir des effets tératogènes, entraînant un risque de malformation congénitale.

La vitamine B6 contre les nausées.

C'est pour cette raison que nombre de femmes se tournent vers la vitamine B6 (pyridoxine), traitement naturel le plus utilisé aux propriétés antiémétiques efficaces et reconnues.

Une autre alternative intéressante est le gingembre.

C'est en 1999 que l'Organisation mondiale de la santé a reconnu le bien-fondé de l'emploi traditionnel du rhizome de gingembre pour prévenir les nausées et les vomissements associés à la grossesse. Toutefois, sa sécurité n'avait pas encore été totalement prouvée. D'où l'intérêt de cette revue de la littérature par une équipe de chercheurs italiens, lesquels ont retenu 6 essais de qualité portant sur un total d'environ 650 femmes.

Leur analyse montre que le gingembre est plus efficace qu'un placebo pour prévenir les nausées et les vomissements matinaux du premier trimestre de la grossesse. Et directement comparée à la prise de vitamine B6, la prise de gingembre s'est révélée tout aussi efficace et dénuée d'effets secondaires. Dans tous les essais, aucun effet tératogène n'a été associé au gingembre. Son utilisation s'est révélée sécuritaire chez les femmes enceintes.

On recommande aux femmes enceintes :

  • du gingembre séché
    Ne pas dépasser les 2 g par jour.
  • ou du gingembre frais
    (tranche à croquer, à sucer ou infusion de gingembre râpé).
    Mais dans ce cas, il faut tenir compte des équivalences.
    En effet, 1 à 2 g de gingembre séché équivaut à environ 10 g de gingembre frais, ce qui représente une tranche de rhizome d'environ 6 mm de diamètre et 7 mm d'épaisseur.
    Parlez-en à votre médecin !
Initialement publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 10/05/2005 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 20/10/2015 - 14h42

Thomson, M. et al., J Am Board Fam Med.2014 Jan-Feb;27(1):115-22. doi: 10.3122/jabfm.2014.01.130167. Viljoen, E. et al., Nutr J. 2014 Mar 19;13:20. doi: 10.1186/1475-2891-13-20. www.cbip.be

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Plus d'articles