Génétique : rien n’est écrit !

Article créé le 08/08/2016 - 17h14 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 08/08/2016 - 17h14
-A +A

Nous vivons une époque où l’influence de la génétique sur notre santé est au cœur de toutes les préoccupations, celles des scientifiques et les nôtres. Pourtant, une étude de très grande ampleur nous montre que nous avons les outils en main pour influer sur notre santé…

PUB

Les gènes, ça compte, mais pas tant que ça…

Une étude menée au Royaume-Uni sur plus de 500 000 personnes et leur famille, y compris des familles adoptives, montre que nous surestimons peut-être l’importance de la génétique. Les chercheurs ont étudié une douzaine de maladies fréquentes, notamment l’hypertension artérielle et les maladies cardiaques, mais aussi certains cancers et des maladies neurologiques.

Résultat : des facteurs partagés entre proches sont peut-être en cause, plus que la génétique, quand plusieurs personnes d’une même famille développent la même maladie.

 

Nous pouvons changer notre « destin »

Ce que les chercheurs ont aussi découvert, c’est que les choix de vie effectués par les couples jouent plus que leur patrimoine génétique ou les habitudes qu’ils avaient enfants. Si votre famille a « tendance » aux maladies cardiaques, c’est donc peut-être plus parce que tous les membres ont la même alimentation et le même cadre de vie. Vous n’êtes pas condamné par vos gènes à devenir cardiaque à votre tour !

 

Billet initialement publié le 08/08/2016 - 17h14 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 08/08/2016 - 17h14
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Cancer du sein dans la famille du père: un risque accru Mis à jour le 08/11/2010 - 00h00

5 à 10% des cancers du sein sont liés à une mutation génétique particulière, qui peut être transmise aussi bien par la mère que par le père. Les cas de cancers du sein ou des ovaires dans la famille du père doivent donc tout autant inciter à la vigil...

Avancée dans la génétique de l'autisme Mis à jour le 15/04/2003 - 00h00

Fortement suspecté, mais jamais indiscutablement prouvé, le rôle de la génétique dans l'autisme s'affirme. Deux gènes situés sur le chromosome X viennent d'être identifiés dans deux familles différentes comportant plusieurs membres atteints.

Plus d'articles