Froid ? Attention aux engelures !

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 23/11/2017 - 15h42
-A +A

Les frimas hivernaux nous offrent parfois beaucoup de joies en promenade ou à jouer dans la neige. Malheureusement, le froid nous apporte aussi tout un lot de désagréments. Parmi ceux-ci, les engelures et les gelures sont très désagréables, voire dangereuses.

PUB

Comment reconnaître une engelure ?

Les engelures surviennent essentiellement au bout des mains et des pieds mais aussi aux oreilles et au nez ou encore au talon, après une exposition prolongée au froid humide. Des chaussettes ou des gants mouillés constituent souvent la première étape qui mène aux engelures.

La peau apparaît :

  • tuméfiée, gonflée,
  • rose violacée,
  • luisante,
  • froide,
  • comme le siège de démangeaisons.

A un stade plus avancé, la peau peut se craqueler.

Quel traitement pour les engelures ?

Il faut rester prudent quant aux mesures à prendre. Le premier réflexe est en effet de se rapprocher le plus près possible d'une source de chaleur. Or, le réchauffement brutal conduit à l'apparition d'une vive douleur.

C'est pourquoi on préconise un réchauffement progressif par des bains tièdes de 10 à 15 minutes et des frictions d'alcool camphré. On peut aussi recourir à une alternance de bains chauds et froids. Si les engelures sont ouvertes, il faudra appliquer une crème cicatrisante et appliquer un pansement pendant 24 heures.

Il est possible de prévenir la survenue de gelures en portant des chaussettes, des gants et un bonnet chaud. Attention, à la transpiration, celle-ci peut rapidement humidifier ces extrémités (les pieds surtout) et créer un pont thermique. Il faut donc veiller à retirer les vêtements humides et à les remplacer rapidement.

Les gelures, plus graves que les engelures

Il ne faut pas confondre les engelures avec les gelures. Ces dernières proviennent d'une exposition prolongée au froid. Ici, en plus de l'aspect du membre ou de la partie de membre atteint (un doigt, par exemple), la chronologie des faits est tout à fait typique.

  • Dans un premier temps, le doigt apparaît blanc, " mort ", d'aspect cartonné, peu ou pas sensible.
  • Dans un deuxième temps, le réchauffement s'accompagne de vives douleurs
  • Dans un troisième temps, la peau du doigt présente des vésicules ou des bulles (phlyctènes). Elle devient luisante, violacée parfois nécrosée.

Traitement des gelures

Si les engelures ne prêtent pas à conséquence, les gelures mettent en revanche le membre ou la section de membre touché en péril. Il ne faut donc pas tarder à consulter un médecin au moindre doute. En urgences, et contrairement aux engelures, il ne faut ici pas réaliser de friction et ne pas appliquer de chaleur. Au contraire, le réchauffement doit être progressif, par la chaleur corporelle ou un bain à 36,5°C. De la crème et un pansement stérile peuvent être appliqués.

Pour éviter les gelures, seul un équipement adapté est efficace. Il faut aussi s'abstenir de boire une boisson alcoolisée. Si on ressent un effet de chaleur dans le tube digestif, c'est exactement l'effet inverse qui se produit au niveau des extrémités.

Enfin, n'oublions pas que les petits se refroidissent plus vite que les adultes. 

Initialement publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 30/12/2002 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 23/11/2017 - 15h42

Guide des urgences de médecine du sport, édition Olympic Health Foundation

Notez cet article
PUB
A lire aussi
J’ai tout le temps froid Publié le 27/01/2017 - 11h56

Vous avez tout le temps froid ? Est-ce bien normal ? Explorez les causes en fonction de vos symptômes associés et vous trouverez certainement la solution, car avoir froid , ce n’est jamais agréable !

Plus d'articles