Foie gras et magret : pouvez-vous en consommer sans risque ?

Mise à jour par Paule Neyrat, Diététicienne le 23/12/2016 - 09h33
-A +A

La grippe aviaire a contaminé récemment plusieurs élevages de France. Des milliers de canards à foie gras ont été abattus.

En Belgique, la grippe n’est pas encore présente, mais l’importation tient une place importante. Rassurons-nous : il n’y a aucun risque à consommer du foie gras et du magret.

On fait le point afin de consommer foie gras et magret sans état d’âme.

PUB

La grippe aviaire, c’est quoi ?

Une maladie infectieuse propre au gibier d’eau (canards et oies) et qui existe à peu près partout dans le monde depuis de nombreuses années. Le virus est répandu par ces oiseaux quand, lors de leurs migrations, ils se posent près des élevages de volailles.

Le premier virus, repéré en 1997 à Hong-Kong, a été baptisé H5N1. Depuis, il a muté plusieurs fois et on en est au H5N8 et H5N9.

Celui du mois de décembre a été apporté par les oiseaux migrateurs venus des pays de l’Est. Il est particulièrement virulent : il tue presque tout de suite canards et oies dans les élevages contaminés.

Toute la communauté médicale et vétérinaire internationale, sous l’égide de l’OMS, surveille de près tous ces virus. Ils ne peuvent se transmettre aux humains que lorsque ceux-ci ont été en contact direct avec une volaille ou un gibier malade vivant ou mort. Cette transmission se fait par voie respiratoire.

Grippe aviaire : peut-on l’attraper en mangeant du foie gras ou du magret ?

La réponse est NON.

Pour deux raisons.

La première est que le virus de la grippe aviaire ne peut se transmettre aux humains via un aliment.

La seconde est qu’il y a déjà eu une crise de grippe aviaire au printemps dernier. Elle a obligé les producteurs de canards et d’oies à prendre des mesures drastiques. Tous les volatiles ont été abattues, les élevages ont été vidés et désinfectés entre mi-avril et mi-mai, des mesures de sécurité ont été mises en place. L’élevage et l’engraissement des volatiles a repris ensuite.

Les foies gras, les canards et leurs magrets, les oies vendus maintenant viennent donc de volatiles sains, nés et élevés après l’épidémie du printemps.

Initialement publié par Paule Neyrat, Diététicienne le 23/12/2016 - 09h33 et mis à jour par Paule Neyrat, Diététicienne le 23/12/2016 - 09h33

http://agriculture.gouv.fr/il-y-aura-du-foie-gras-pour-les-fetes
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/avian_influenza/fr/

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Encore une épidémie : la grippe du poulet Mis à jour le 13/05/2003 - 00h00

Mobilisées par la pneumopathie atypique, les autorités sanitaires européennes et internationales commencent à s'inquiéter face à une autre épidémie qui germe en Europe du Nord : la grippe du poulet.

Dans votre assiette: le foie gras Publié le 20/12/2011 - 10h30

Son nom fait peur. Sa consommation culpabilise souvent. Mais bien à tort, car les lipides du foie gras ont presque la même composition que ceux de cette huile d'olive, dont les bienfaits sont proclamés urbi et orbi.

Dans un mois, c’est Noël, pensez à votre foie gras ! Publié le 27/11/2014 - 12h12

Pas de Noël sans foie gras. Bientôt, il va falloir y penser afin de ne pas acheter n’importe quoi au dernier moment. Et de ne pas vous faire avoir avec un foie gras hors de prix et/ou de mauvaise qualité. La bonne solution ? Le préparer soi-même.

Vive les aliments de fêtes! Publié le 07/12/2012 - 16h46

Les fêtes et leurs repas ne sont pas vraiment les catastrophes alimentaires annoncées et redoutées. Les traditionnels aliments sont en fait bourrés de vertus nutritionnelles. Foie gras, fruits de mer, saumon, caviar, chocolat, découvrez leurs bienfai...

Plus d'articles