Fini les cheveux blancs avec l'anti-cancéreux Glivec®

Publié par Dr Stéphanie Lehmann : adaptation Danielle Pickman le 01/10/2002 - 00h00
-A +A

Des médecins francais ont signalé un effet secondaire très surprenant du traitement anti-cancéreux Glivec® : la repigmentation progressive des cheveux gris…

PUB

Un phénomène découvert par hasard

C'est au cours d'une très sérieuse étude sur un médicament anti-cancéreux, le mésylate d'imatinib ou Glivec®, issu du laboratoire Novartis, que l'équipe du Dr Mahon a pu constater une recoloration progressive des cheveux gris chez 9 patients traités.Entre décembre 1999 et juin 2001, 133 patients atteints d'un type particulier de leucémie (leucémie myéloïde chronique) ont suivi un traitement par Glivec®. Ce médicament agit en empêchant l'action d'une enzyme, la tyrosine kinase.Parmi ces patients, dix d'entre eux (cinq hommes et cinq femmes) avaient des cheveux gris avant le traitement (moyenne d'âge 63 ans). Sur ces dix personnes, huit ont vu leurs cheveux se recolorer, une a remarqué ce phénomène sur les poils.La repigmentation s'est produite en moyenne après cinq mois de traitement. Les mécanismes qui pourraient expliquer l'action d'un tel médicament sur les cheveux et les poils restent totalement mystérieux, mais peuvent devenir un véritable sujet d'intérêt.

Il reste à attendre que d'autres médecins signalent, eux aussi, des effets secondaires identiques chez leurs patients soignés par cet anti-cancéreux.
Publié par adaptation Danielle Pickman le 01/10/2002 - 00h00 Mahon F.X. et al., New England Journal of Medicine, 2002, 347 (6) : 446.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Cheveux blancs: que faut-il savoir? Mis à jour le 27/02/2012 - 16h58

L’apparition des premiers cheveux blancs est toujours un choc. Comment se fait-il que nos cheveux blanchissent ainsi? Quels sont les facteurs qui influencent ce phénomène? Peut-on freiner l’apparition des cheveux blancs ? Faites le point.

Un espoir de grossesse pour les femmes guéries d'un cancer Mis à jour le 13/07/2004 - 00h00

Une équipe médicale belge a permis la première grossesse au monde après autotransplantation de tissu ovarien cryopréservé, ce qui constitue un espoir de maternité pour les femmes devenues stériles à la suite d'un traitement anti-cancéreux.

Plus d'articles