Le feriez-vous ?

Article créé le 25/10/2016 - 12h28 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 02/11/2016 - 11h36
-A +A

Décoder le génome d'un enfant qui vient de naître pour détecter tous les probèmes de santé, sérieux ou moins sérieux, qui pourraient lui arriver dans la vie. Un rêve ou un cauchemar ? Aux Etats-Unis, on commence à savoir ce que les vrais parents en pensent…

PUB

Séquencer le génome, c'est possible

On le fait même très régulièrement. Séquencer le génome, cela consiste à « lire » tous les gènes d'un individu ; cela permet, chez les humains, de détecter les gènes qui peuvent mettre à risque d'une maladie. Un exemple dont on parle régulièrement est le gène BRCA2, qui entraîne un haut risque de cancer du sein entre autres. Parce qu'elle était porteuse de ce gène, Angelina Jolie a choisi de subir une ablation des deux seins pour diminuer son risque.

Les parents sont tentés

Et même très tentés, selon une étude américaine : des généticiens de Boston aux Etats-Unis ont demandé à de futurs parents s'ils souhaitaient connaître le génome de leur enfant, et près de la moitié était très ou extrêmement intéressée. 37 % supplémentaires étaient « assez » intéressés.

Il faut dire que savoir à l'avance les susceptibilités génétiques que l'on porte peut être précieux. Pas forcément pour prendre des décisions aussi radicales que celle d'Angelina Jolie, mais peut-être plus simplement pour adapter son style de vie aux risques : éviter les graisses et le sucre si l'on sait que l'on a une susceptibilité cardiaque, par exemple.

Billet initialement publié le 25/10/2016 - 12h28 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 02/11/2016 - 11h36
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
La vie humaine enfin décodée Mis à jour le 22/04/2003 - 00h00

Cinquante ans après la découverte de la structure de l'ADN, le Consortium public international pour le séquencage du génome humain annonce officiellement que la carte du génome vient d'être intégralement établie. Un air de déjà vu ?

Diabète de type 2 : les jus de fruits sur la sellette ? Publié le 30/10/2013 - 22h35

Malgré leur richesse en vitamines et en antioxydants, les jus de fruits doivent être consommés avec modération. Non seulement ils ne sont pas équivalents aux fruits entiers, mais ils procurent autant d'énergie que les sodas. Et ces calories liquides...

Plus d'articles