Faut-il punir les bêtises de vos chiens et chats ?

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le 19/12/2006 - 00h00
-A +A

Si l'éducation de votre chien ou chat doit idéalement se faire dans la douceur, certains individus ont parfois besoins d'un message plus intense pour arrêter un comportement indésirable, nuisant à leur entourage ou à eux-même.

PUB

Punir : dans quel but ?

Utilisée à bon escient, la punition de votre chien ou chat ayant commis un délit permet de préserver sa santé, en lui indiquant qu'il ne peut pas reproduire certaines actions dangereuses.
En outre, elle permet de stopper des comportements mettant en péril l'harmonie et l'équilibre de la vie quotidienne au sein de la famille dans laquelle vit votre ami. En effet, votre animal doit apprendre à ne pas souiller la maison, ne pas aboyer de manière intempestive… D'une manière générale, gardez toujours à l'esprit que lors de l'éducation de votre ami, les encouragements et les récompenses pour un bon comportement sont bien souvent plus efficaces et utiles que les réprimandes accompagnant une attitude indésirable.

Délits

Une première catégorie de comportements indésirables est la curiosité naturelle de nos compagnons à quatre pattes, poussant notamment les chiots à grignoter tout ce qu'ils trouvent et menant les chatons à grimper sur des surfaces parfois dangereuses, desquelles ils peuvent chuter. Ces comportements naturels peuvent malheureusement mettre les chiens et chats en danger, dans un environnement souvent concu pour les humains. Il convient d'apprendre en douceur à votre ami à éviter d'adopter ces comportements, en lui indiquant dès que possible que telle ou telle attitude n'est pas adéquate. Pour ce faire, il convient par exemple de retirer de la bouche du chiot tout objet non approprié ou de signifier au chaton qu'il ne peut se trouver sur certains meubles en le reposant à terre.
Une deuxième catégorie de comportements indésirables comporte les dégâts causés dans la maison, les souillures, les mordillements et griffures sur les mains, les aboiements intempestifs… Dans ces cas, il arrive que l'éducation de base dans la douceur ne suffise pas à venir à bout de ces comportements qu'il faut pourtant stopper dans les plus brefs délais : le recours à la punition devient dès lors nécessaire.

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le 19/12/2006 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Comment divertir votre animal de compagnie ? Mis à jour le 23/10/2007 - 00h00

Les jeux et autres activités contribuent au développement personnel de votre animal et entretiennent la complicité qui vous unit. Lorsqu'il reste seul, votre ami a aussi besoin de se divertir pour lutter contre l'ennui.

Plus d'articles