La fatigue, un symptôme à traiter

Mise à jour par Dr Philippe Burton le 18/01/2011 - 11h19
-A +A

La fatigue est une sensation subjective de malaise et d'aversion pour l'activité, avec objectivement une altération des performances habituelles. La fatigue concerne 5 à 20% de la population générale et constitue 5 à 10% des motifs de consultation en médecine générale.

PUB

Certains facteurs prédisposent au symptôme de fatigue : le sexe féminin et un antécédent de fatigue ou de dépression. D'autres facteurs le précipitent comme l'hyperactivité physique, certaines infections, certains troubles psychologiques comme un deuil, un stress social ou un problème professionnel. Certains facteurs perpétuent la fatigue comme l'inactivité physique, les troubles émotionnels, les troubles psychologiques ou le stress, les troubles du sommeil. Dans moins de 10% des cas, on retrouve associée à la fatigue une maladie sous-jacente :

  • causes générales : anémie, infection chronique, maladie auto-immune, cancer ;
  • maladies métaboliques : diabète, hypothyroïdie ;
  • troubles du sommeil : syndrome d'apnées du sommeil et autres troubles du sommeil ;
  • pathologies neuromusculaires : myosite (inflammation du tissu musculaire strié), sclérose en plaques ;
  • maladies digestives : hépatopathie (maladie du foie et des voies biliaires) , cancer ;
  • maladies cardiovasculaires : insuffisance cardiaque chronique, angor ;
  • maladies respiratoires : insuffisance respiratoire chronique, asthme.

La fatigue peut s'observer dans différents troubles psychiatriques comme la dépression, l'anxiété, les attaques de panique, les troubles du comportement alimentaire, etc. Le syndrome de fatigue chronique, à la frontière de la fibromyalgie, représente plus de 2% de la clientèle de médecine générale.

Examens biologiques

Les examens que l'on peut conseiller devant un état de fatigue chronique sont:

  • numération formule sanguine ;
  • bilan hépatique ;
  • urée et ionogramme sanguin ;
  • bilan thyroïdien ;
  • glycémie et recherche de glycosurie (présence de sucre dans les urines) ;
  • recherche de protéinurie (présence de protéines dans les urines) bandelette urinaire ;
  • etc.

En l'absence de cause organique ou psychiatrique, il faut expliquer au patient que la fatigue est une conséquence de l'inactivité, d'un sommeil pauvre et d'un dérèglement du rythme circadien (rythme jour/nuit). Une thérapie comportementale et une réadaptation progressive à l'exercice constituent les deux principales bases thérapeutiques de ce symptôme bien banal. En cas de syndrome de fatigue chronique, les antidépresseurs ont montré leur efficacité dans des études randomisées.

Initialement publié par Dr Philippe Burton le 11/03/2003 - 00h00 et mis à jour par Dr Philippe Burton le 18/01/2011 - 11h19

Sharpe M. et Wilks D., British Medical Journal, 325 : 480-3, 2002

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Syndrome de fatigue chronique : les traitements Mis à jour le 22/03/2017 - 15h48

Le syndrome de fatigue chronique se définit par un épuisement sévère, persistant plus de 6 mois et inexpliqué, entrainant une réduction, voire un abandon de toutes les activités. Il s’agit d’un syndrome complexe, grave et de longue évolution, justifi...

Fibromyalgie : traiter les troubles du sommeil Publié le 28/05/2013 - 09h53

La fibromyalgie est un syndrome douloureux fréquent qui touche 2 à 4% de la population. Les douleurs musculaires et articulaires sont le plus souvent associées à une grande fatigue et à des troubles du sommeil. Il semblerait que la prise en charge de...

Plus d'articles