Etre propre, oui, mais pas trop quand même…

Article créé le 19/04/2011 - 09h03 et mis à jour par Marion Garteiser le 19/04/2011 - 09h03
-A +A

L'hygiène, la propreté, sont nos meilleures alliées santé. N'importe quel médecin vous dira que c'est grâce à elles que notre espérance de vie a tant augmenté dans les derniers siècles – en tout cas dans nos sociétés. Et pourtant, nous en sommes arrivés à trop de propreté

PUB

Sommes-nous trop propres?

Il existe actuellement une théorie selon laquelle les enfants qui ne sont pas exposés, dans leur jeune âge, à suffisamment de microbes ou de bactéries, sont plus à risque de troubles du système immunitaire plus tard. La très grande augmentation des cas d'allergies, d'asthme pourrait être interprétée de cette manière: un système immunitaire qui n'est pas suffisamment sollicité au début de la vie finit par se retourner contre son propre organisme. Cette hypothèse n'est à l'heure actuelle pas prouvée, mais pas non plus invalidée complètement par les études qui existent. Quelle conclusion devons-nous donc en tirer?

 

Plus de rationalité dans notre rapport à la propreté…

Tout simplement que la propreté et l'hygiène, certes importantes, ne doivent pas être une priorité absolue. Si bébé met en bouche quelque chose qu'il a ramassé par terre, ou si un jeu en extérieur devient un peu salissant, inutile de faire une crise d'angoisse.

Et s'il est important que la maison soit hygiénique, il n'est pas utile de se faire des cheveux blancs à ce sujet. Ni de dépenser des mille et des cent pour des produits dont les industriels nous disent qu'ils vont supprimer 99% des bactéries! Même les enfants en bas âge, s'ils sont en bonne santé, n'ont pas besoin que leur lieu de vie soit stérile. Plus fort encore, une étude (1) a montré que l'utilisation trop fréquente de produits d'entretien dans la maison est mauvaise: le risque d'asthme augmente de moitié si on les utilise plus d'une fois par semaine, et double si la fréquence d'utilisation dépasse quatre fois par semaine! Donc faites votre ménage avec bon sens: régulièrement, mais sans excès, et en misant plutôt sur des produits doux et les astuces intelligentes:

  • Séchez les objets humides.
  • Retirez vos chaussures avant d'entrer dans la maison.
  • Jetez rapidement tout ce qui peut réellement transmettre des microbes ou des bactéries: mouchoirs utilisés, couches souillées etc.
  • Habituez toute la famille à se laver les mains à intervalles réguliers, et systématiquement avant de passer à table.

 

Source: Bloomfield, SF., "Clinical and Experimental Allergy, 2006

(1) Zock, JP., American Journal of respiratory and critical care medicine, juin 2007

Billet initialement publié le 19/04/2011 - 09h03 et mis à jour par Marion Garteiser le 19/04/2011 - 09h03
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Asthme : la faute aux hamburgers ? Mis à jour le 27/12/2005 - 00h00

Face à l'augmentation des allergies au cours de ces trente dernières années, l'évolution de notre mode de vie a été clairement incriminée. Quel pourrait être le rôle de l'alimentation, et plus précisément celui des fast-foods ?

Régime : comment bien manger ? Publié le 09/03/2016 - 18h35

Quand on cherche à lutter contre le surpoids , réapprendre à manger ne passe pas seulement par la nourriture. Il faut non seulement réfléchir à ce que nous mangeons, mais également à la facon dont nous nous alimentons. C'est le meilleur moyen de bann...

Vous n'avez pas besoin de ces aliments! Mis à jour le 13/11/2007 - 00h00

En matière de régime, le plus gros problème est l'idée de se priver. La frustration est difficile à surmonter! Et la même remarque vaut pour toutes nos tentatives de "vie saine". Mais nous vous promettons que vous n'avez réellement pas besoin de ces...

Plus d'articles