Un été sans cystite

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 27/06/2011 - 12h22
-A +A

Beaucoup de femmes souffrent de cystites, et l'été est une saison particulièrement sensible pour ces douloureuses infections urinaires. En suivant ces 12 conseils, vous autre plus de chances de les éviter!

PUB

12 consignes anti-cystite

1) Tous les jours, buvez un litre et demi d'eau! Evitez les boissons alcoolisées.

2) Bannissez les pantalons et les sous-vêtements qui serrent trop et qui favorisent les infections urinaires. Privilégiez au maximum les sous-vêtements en coton et non en synthétique.

3) Après une baignade, ne restez pas avec votre maillot mouillé, enfilez un slip sec.

4) Quand vous ressentez l'envie de faire pipi, ne vous retenez pas longtemps. Plus vous videz votre vessie fréquemment, moins l'urine stagne longtemps et plus vous réduisez le risque d'infection urinaire.

5) Après avoir fait l'amour, passez systématiquement aux toilettes pour faire pipi. C'est un impératif!

6) L'hygiène est impérative, mais pas question de procéder à une hygiène intime trop poussée qui risque d'attaquer la flore vaginale et de la fragiliser: de l'eau et du savon, uniquement sur les parties externes, en évitant les savons acides ou basiques. Choisissez un savon au pH neutre. Cette hygiène s'impose aussi après une journée sur la plage.

7) Luttez contre la constipation: adoptez une alimentation riche en fibres: fruits et légumes à gogo! Pratiquer une activité physique régulière aide également à un bon transit.

8) Buvez du jus de cramberry (canneberge), petites baies rouges aux propriétés antiseptiques reconnues pour être efficaces en prévention des cystites.

Et si malgré tout, l'infection survient:

9) A la moindre brûlure, n'attendez pas d'être sûr qu'il s'agit d'une infection urinaire, buvez immédiatement beaucoup d'eau et régulièrement.

10) Si vous êtes sujette aux cystites, demandez à votre médecin de vous prescrire une dose d'antibiotiques, au cas où.
En effet, les infections urinaires simples se traitent à l'aide d'une dose unique d'antibiotiques. Encore faut-il connaître les bactéries responsables de l'infection, d'où classiquement, la démarche qui consiste à faire un ECBU (analyse bactériologique des urines) suivi d'un antibiogramme pour déterminer quel type d'antibiotiques donner.

11) La cause de vos brûlures urinaires peut être déterminée par un test: la bandelette urinaire qui change de couleur au contact des urines en cas d'infection par des germes. Sachez qu'il existe aujourd'hui des auto-tests disponibles en pharmacie (Uritest).

12) Si vous ressentez des brûlures durant plus de 24 heures et si vous avez de la fièvre, consultez immédiatement un médecin. Revoyez votre médecin si malgré sa prescription les brûlures ne cessent pas rapidement.

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 19/08/2008 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 27/06/2011 - 12h22
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Cystite : à faire et à ne pas faire Mis à jour le 28/03/2006 - 00h00

Les infections urinaires empoisonnent la vie de millions de femmes. Bénigne, la cystite se traduit par des brûlures urinaires. Que savez-vous sur la cystite ? Que faut-il faire et surtout ne pas faire ?

Quelles plantes contre les infections urinaires? Publié le 26/10/2012 - 12h16

L' infection urinaire a la fâcheuse tendance de réapparaître régulièrement. Pour mettre fin à ce processus de récidives, provoquant douleurs et brûlures, certaines plantes sont utiles, à commencer par la canneberge et l'échinacée, mais il existe d'au...

Fuites urinaires : un handicap encore tabou Mis à jour le 20/05/2003 - 00h00

" Je fais pipi au lit ", " j'ai envie toutes les 10 minutes ", " ma vessie m'empêche de faire du sport ", " j'ai des envies pressantes "... A tout âge, les problèmes d'incontinence sont insuffisamment pris en charge car ils restent tabous.

Plus d'articles