L’ergothérapie : une discipline au service de l’autonomie !

Mise à jour par Kathleen Mentrop, journaliste santé le 05/12/2014 - 10h14
-A +A

Profession paramédicale peu connue, l’ergothérapie joue pourtant un rôle essentiel dans l’autonomie et l’indépendance des personnes handicapées au quotidien.

Explications.

PUB

L’ergothérapie c’est quoi ?

L’ergothérapie est une discipline paramédicale qui s’inscrit dans le champ de la médecine physique. L’ergothérapie met en place des techniques de rééducation et de réadaptation pour pallier les difficultés liées à une maladie, une déficience ou une blessure.

Son objectif ? Aider les personnes qui présentent une incapacité physique, psychique ou sociale à obtenir ou à maintenir une autonomie maximale dans les gestes et activités de la vie quotidienne : s’habiller, cuisiner, manger, faire les courses, se déplacer…

Des patients multiples pour les ergothérapeutes

Les malades qui nécessitent la prise en charge d’un ergothérapeute sont nombreux et leurs affections sont très variées. Les atteintes peuvent être tant physiques que cognitives. On peut notamment mentionner :

  • Des patients souffrant de pathologies chroniques comme la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, la fibromyalgie ou la polyarthrite rhumatoïde.
  • Des patients qui, suite à un traumatisme (accident de la route, chute…) ou un accident vasculaire cérébral, se retrouvent en situation de handicap.
  • Des personnes âgées qui présentent des troubles moteurs dus à la vieillesse, ou des malades atteints du cancer.

Initialement publié par Kathleen Mentrop, journaliste santé le 08/12/2014 - 09h00 et mis à jour par Kathleen Mentrop, journaliste santé le 05/12/2014 - 10h14

Article réalisé en collaboration avec Anne Beckers, ergothérapeute aux Cliniques universitaires Saint-Luc.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
L'exercice physique dans le traitement du cancer Mis à jour le 14/06/2010 - 00h00

Ce n'est plus à démontrer: l' exercice physique est bon pour le corps et bon pour le moral. L'intégrer dans la prise en charge des patients atteints d'un cancer serait aussi une bonne manière de lutter contre les désagréments liés aux traitements.

Quand les tics gâchent la vie Mis à jour le 28/06/2005 - 00h00

Nous avons tous croisé un jour une personne souffrant de tics, parfois amusants, parfois effrayants. C'est le lot des sujets atteints du syndrome de Gilles de la Tourette. Même si leur handicap n'est pas de nature à les empêcher de mener une existenc...

Syndrome de fatigue chronique : les traitements Mis à jour le 22/03/2017 - 15h48

Le syndrome de fatigue chronique se définit par un épuisement sévère, persistant plus de 6 mois et inexpliqué, entrainant une réduction, voire un abandon de toutes les activités. Il s’agit d’un syndrome complexe, grave et de longue évolution, justifi...

Plus d'articles