Épicez, épicez, c'est bon pour votre santé!

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le 14/10/2011 - 15h42
-A +A

Les épices, comme le curcuma ou le curry, ne font pas vraiment partie de la cuisine européenne classique, traditionnelle. Mais voyages et mondialisation sont passés par là qui nous ont fait redécouvrir les épices. Pour le plus grand bien de notre santé.

PUB

Épices et cuisine

Pendant des siècles, les épices ont régné dans la cuisine avec plus ou moins d'intensité. À partir du 17ème, les cuisiniers se tournent plus volontiers vers les aromates (persil, cerfeuil, estragon etc.). Au 19ème siècle, la consommation des épices diminue beaucoup: d'autres méthodes de conservation sont arrivées et la cuisine d'alors s'épure sérieusement. Au 20ème, Auguste Escoffier, en codifiant la cuisine française dans son "Guide culinaire" (1904), ne fera qu'amplifier ce nettoyage, conforté ensuite par la Nouvelle cuisine, qui se doit d'être légère et préserver les saveurs du produit. Les épices sont employées seulement dans des plats dits exotiques.

Mais la mondialisation, le mélange des populations et de leurs goûts, nous apportent maintenant une cuisine où les épices sont redevenues à la mode.

Épices médicaments

Les épices ont toujours été utilisées, avant tout, pour leurs fonctions thérapeutiques. Leur usage culinaire en était la conséquence.

Ainsi pendant des siècles la peste fut combattue par des mélanges d'épices. Le poivre, le curcuma étaient utilisés pour leurs vertus "stomachiques" (digestives), la muscade pour ses pouvoirs antalgiques, toniques, antiseptique, antiparasitaire, le clou de girofle pour sa fonction anesthésique et antiseptique etc.

Puis dans la médecine occidentale, les épices ont peu à peu été détrônées par les médicaments chimiques. Leurs utilisations thérapeutiques sont tombées dans le domaine de la phytothérapie ou ont été reléguées dans les "trucs de grand-mère". Mais les principes actifs de certaines épices, comme le clou de girofle par exemple, ont été intégrés dans des médicaments. 

Les épices demeurent très présentes dans la médecine chinoise et dans l'Āyurveda, médecine de l'Asie du Sud. Tandis que maintenant, en Occident, on s'intéresse sérieusement et scientifiquement aux pouvoirs de certaines d'entre elles.

 

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le 14/10/2011 - 15h42

- Ann C. Skulas-Ray, Penny M. Kris-Etherton, Danette L. Teeter, C-Y. Oliver Chen, , John P. Vanden Heuvel6, and Sheila G. West. The Journal of Nutrition June 22, 2011, doi: 10.3945/jn.111.138966

- Khan A, Safdar M, Ali Khan MM, et al. Cinnamon improves glucose and lipids of people with type 2 diabetes. Diabetes Care. 2003 Dec;26(12):3215-8.

- Hlebowicz J, Effect of cinnamon on postprandial blood glucose, gastric emptying, and satiety in healthy subjects. Am J Clin Nutr. 2007 Jun;85(6):1552-6.

- Cava R, Nowak E, Taboada A, Marin-Iniesta F. Antimicrobial activity of clove and cinnamon essential oils against Listeria monocytogenes in pasteurized milk. J Food Prot. 2007 Dec;70(12):2757-63.

- Senhaji O, Faid M, Kalalou I. Inactivation of Escherichia coli O157:H7 by essential oil from Cinnamomum zeylanicum. Braz J Infect Dis. 2007 Apr;11(2):234-6.

- M. Kakarala, D.E. Brenner, H. Korkaya, C. Cheng, K. Tazi, C. Ginestier, S. Liu, G. Dontu, M.S. Wicha. Targeting breast stem cells with the cancer preventive compounds curcumin and piperine. Breast Cancer Research and Treatment. 2009 Nov 7. doi: 10.1007/s10549-009-0612-x

- Curcumin and cancer: an "old-age" disease with an "age-old" solution.
Anand P, Sundaram C, Jhurani S, Kunnumakkara AB, Aggarwal BB. Cancer Lett. 2008 Aug 18;267(1):133-64.

- From Anticancer potential of curcumin: preclinical and clinical studies.
Aggarwal BB, Kumar A, Bharti AC. Anticancer Res. 2003 Jan-Feb;23(1A):363-98.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Curcuma: une épice à consommer tous les jours! Publié le 11/04/2011 - 15h16

Le curcuma est une épice qui fait partie du curry indien et dont les vertus sont exceptionnelles. Puissant antioxydant, il protège contre les maladies inflammatoires (digestives, articulaires) et les cancers. En pratique, comment utiliser le curcuma...

Pour manger moins salé, commencez aujourd'hui! Mis à jour le 25/03/2008 - 00h00

Trop de sel nuit à la santé cardiovasculaire, en faisant augmenter la pression artérielle. Pourtant, alors que les médecins recommandent d'absorber 5 à 6 grammes de sel par jour, nous en consommons en moyenne 8 à 10 grammes! Voici quelques conseils p...

Le curcuma : une épice anti-cancéreuse Publié le 13/12/2016 - 16h25

Le curcuma pourrait protéger contre certaines maladies graves. En effet, selon un travail réalisé par une équipe de chercheurs américains, le curcuma possède la faculté d'inhiber la croissance des cellules du mélanome, un redoutable cancer de la peau...

Plus d'articles