Entrée à l'hôpital le matin, sortie le soir: C'est la chirurgie en ambulatoire

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 01/07/2008 - 00h00
-A +A

De plus en plus d'opérations, parfois impressionnantes, se font aujourd'hui en ambulatoire, sans que le patient ne passe une seule nuit à l'hôpital. Cette rapidité est un atout, mais peut aussi donner naissance à des inquiétudes. Cela mérite quelques explications!

PUB

La maîtrise chirurgicale a permis les opérations en ambulatoire

Grâce à la maîtrise technique, de nombreuses opérations (cataracte, varice, arthroscopie du genou, amygdales par exemple) ne nécessitent plus une hospitalisation, mais peuvent être réalisées en ambulatoire, c'est-à-dire que le malade ne passe même pas une nuit à l'hôpital, il est opéré le jour même de son hospitalisation et rentre ensuite chez lui après son opération.
Aujourd'hui, environ 4 opérations sur 10 se réalisent en ambulatoire. Cette proportion devrait encore fortement se développer dans les années à venir parce qu'elle a de grands avantages: geste de moins en moins invasif (on ouvre de moins en moins au scalpel et on passe de plus en plus par les voies naturelles), chirurgie moins lourde, moins traumatisante, contrôle de la douleur, rareté des complications…

Il existe des contre-indications à la chirurgie ambulatoire

La chirurgie ambulatoire ne s'applique pas aux interventions qui saignent beaucoup (chirurgie vasculaire) ou qui nécessitent un suivi de plusieurs jours (neuro-chirurgie).
Elle ne pourra pas non plus être envisagée en cas de maladie lourde associée, comme un diabète mal équilibré ou une insuffisance respiratoire qui nécessitent une surveillance approfondie.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 01/07/2008 - 00h00 Que choisir santé, avril 2008.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Accro au jeu Mis à jour le 27/04/2004 - 00h00

Le jeu peut conduire certaines personnes à la dépendance. Il devient un élément indispensable de leur existence, une véritable drogue, qui leur fait perdre totalement le contrôle de la situation.

Plus d'articles