Enfants et grands-parents, des liens à réinventer

Publié par Dorothée Blancheton, journaliste santé le 30/08/2010 - 00h00
-A +A

Pendant les vacances d'été, nombre d'enfants retrouvent leurs grands-parents pour passer avec eux des moments mémorables. En quoi ces liens sont-ils si importants dans la construction de l'enfant? Le point de vue de Maryse Vaillant, psychologue clinicienne, qui vient de publier "Au bonheur des grands-mères" aux Editions Erès.

PUB

Question: Les grands-parents d'aujourd'hui sont-ils les mêmes qu'autrefois?


Maryse Vaillant: Pas vraiment. La vie professionnelle a changé: elle est prolongée et les grands-parents sont en meilleure forme. Auparavant, la ménopause et les petits-enfants transformaient les femmes en grands-mères. Maintenant, certaines d'entre elles ne se sentent pas prêtes à assumer ce rôle de grand-mère: elles nient ce statut et refusent leur nom de mamie. On choisit d'être parent, mais pas d'être grand parent. Et puis, il y a des profils très différents: il y a des grands-mères de 50 ans qui sont encore actives, qui ont envie de vivre pour elles-mêmes et d'autres de 80 ans qui sont plus posées et attendent impatiemment cette naissance.

Qu'est-ce qui a changé dans leur rôle?


M. V.: Leurs conseils sont moins appliqués. Auparavant, les parents reproduisaient avec leurs enfants le modèle éducatif qu'ils avaient eux-mêmes reçu. Puis, dans les années 1970, ils ont fait l'inverse de leurs parents. Cependant aucune de ces méthodes n'était la bonne. Les parents d'aujourd'hui n'ont pas envie d'avoir de conseils, mais ne cherchent pas à dire aux grands-parents qu'ils ont tort. C'est une période charnière où les enfants acceptent un peu l'héritage mais cherchent des conseils ailleurs: auprès de spécialistes, de livres, d'Internet... Les grands-parents intelligents tiennent leur place, sont modérés, moins critiques. Ils sont disponibles pour garder les enfants, toutefois ils ne cherchent pas à entrer en compétition et savent se taire.

Publié par Dorothée Blancheton, journaliste santé le 30/08/2010 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Etre grands-parents : humilité et discrétion Publié le 18/09/2012 - 08h51

L'environnement familial d'un enfant ne se limite pas aux parents, frères et sŒurs. Très tôt, avant même de le comprendre, il tisse des liens d'affections sincères et de confiance avec d'autres membres de la famille. Les grands-parents jouent ici un...

Profession : super grand-parent ! Publié le 25/09/2014 - 12h11

Grand-père ou grand-mère , certains en rêvent, d’autres le voient arriver avec un peu d’angoisse. Quoi qu’il en soit, il n’est pas toujours évident de se (re)faire une place dans une famille transformée par l’arrivée d’un bébé… Six conseils spécial "...

Préparer son enfant à une hospitalisation... Publié le 10/10/2017 - 10h44

Un million d'enfants sont opérés chaque année. Etre endormi puis opéré n'est jamais vécu comme un événement anodin. Appendicite, végétations ou accident sans gravité, que dire à son enfant avant une opération bénigne ?

Plus d'articles