En savoir plus sur le cholestérol

Publié par Catherine Rasse, journaliste médicale le 20/05/2003 - 00h00
-A +A

Il faut faire attention à son cholestérol : c'est aujourd'hui une évidence pour tout le monde. Mais savez-vous réellement ce que c'est et pourquoi il faut le surveiller ?

PUB

Le cholestérol, longtemps décrié, est en réalité indispensable au bon fonctionnement de notre organisme. Il s'agit en effet d'une substance grasse qui entre dans la constitution des cellules. Précision importante : il existe du bon et du mauvais cholestérol…C'est le sang qui distribue la substance à nos cellules, vers lesquelles elle est transportée à l'aide de protéines. Les premières, appelées LDL (Low density lipoproteins - lipoprotéines de basse densité), ont un effet néfaste : elles sont susceptibles de déposer le cholestérol sur la paroi des artères. Les secondes, les HDL (High density lipoproteins - lipoprotéines de haute densité), l'enlève de la paroi des vaisseaux et le ramène vers le foie, où il est détruit. Un effet protecteur donc.Un bon équilibre entre ces deux types de protéines est donc indispensable. En effet, si le HDL manque, le cholestérol inutilisé s'accumule dans les artères, jusqu'à former une plaque plus ou moins rigide… et, avec le temps, s'épaissir jusqu'à boucher les vaisseaux. D'où les risques d'accidents vasculaires et autres infarctus.

Quelques bonnes habitudes à adopter pour éviter un maximum ces risques :

  • surveillez votre poids.
  • préférez les aliments qui contribuent à élever le taux du bon cholestérol, au détriment de ceux qui favorisent le mauvais. Limitez les Œufs (deux à trois par semaine), le beurre, les abats, les charcuteries. Abusez des fruits, des légumes, de l'ail (qui est un protecteur artériel). Privilégiez aussi les volailles et les viandes blanches.
  • toutes les graisses ne sont pas les mêmes : il faut simplement savoir les choisir. Diminuez votre consommation d'acides gras saturés d'origine animale. Préférez les graisses d'origine végétale, qui contiennent des acides gras insaturés (huile d'olive, de maïs, d'arachide, de tournesol, de colza, de noix, etc.). Le poisson en revanche contient lui aussi des acides gras insaturés. A consommer sans aucune modération.
  • limitez votre consommation d'alcool.
  • arrêtez de fumer ! Le tabac augmente le mauvais cholestérol et exerce un effet direct sur le système cardio-vasculaire.
  • détendez-vous : le stress agit également sur le cholestérol. Apprenez donc à vous relaxer.
Quelques bonnes habitudes à adopter pour éviter un maximum ces risques :

Si malgré toutes ces précautions votre taux de cholestérol ne se régule pas, sachez qu'il est toujours possible de suivre un traitement médical. Renseignez-vous auprès de votre médecin et faites le point avec lui. Une simple analyse de sang permettra de mesurer votre taux de cholestérol. Au-dessus de 1,9 grammes par litre de sang, il convient de faire attention. Si le chiffre reste en dessous des 3 grammes, tout dépend du rapport entre bon et mauvais cholestérol. La nécessité d'un traitement médicamenteux dépendra de votre état de santé et notamment de l'état de votre cŒur et de vos vaisseaux et de l'existence d'un diabète concomitant.

Publié par Catherine Rasse, journaliste médicale le 20/05/2003 - 00h00 Marie Borrel, 60 conseils adaptés, des réponses sur mesure : anti-cholestérol, 2003, Hachette.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Du bon cholestérol synthétique? Mis à jour le 11/05/2009 - 00h00

Quand on parle de cholestérol, les niveaux de "bon" cholestérol, appelé HDL, sont au moins aussi important que les niveaux de "mauvais" cholestérol, ou LDL. Des scientifiques américains viennent de mettre au point du HDL synthétique. Une voie vers un...

Plus d'articles