Emmener son animal de compagnie en vacances : ce qu’il faut savoir

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 04/07/2017 - 17h02
-A +A

Les grandes vacances d’été sont synonymes pour vous de départ au soleil, de baignades et de balades sur la plage, loin de votre quotidien. Mais qu’en est-il de votre compagnon à quatre pattes ? Voyagez-vous avec lui ? Tous nos conseils pratiques pour passer des vacances sereines avec votre animal de compagnie

PUB

Animaux de compagnie, chien et chat : les emmener en vacances ou les faire garder ?

Tous les étés, plus de 60 000 animaux de compagnie sont abandonnés lors des départs en vacances. Il existe pourtant de nombreuses solutions de garde : le passage d’un voisin, d’un ami ou d’un membre de la famille au domicile, les pensions, les gardes à domicile, les familles d’accueil ou encore les échanges de garde. Peut-être vous posez-vous chaque année la question d’emporter votre animal avec vous sur votre lieu de vacances d’été ? Sachez que cette décision doit dépendre principalement des besoins de l’animal : le chien aime être avec son maître. Il vivra mal le fait d’être loin de lui, voire pire de rester seul la majeure partie de la journée. Le chat est plus attaché à son environnement et plus indépendant. Il sera plus difficile de le faire voyager avec vous, sauf si vous l’y avez habitué depuis tout petit.

Voyager avec son animal de compagnie : quelles formalités administratives ?

Dès lors que l’on passe une frontière, même au sein de l’Union Européenne, le vaccin contre la rage est obligatoire. Il ne se pratique qu’à partir des trois mois de l’animal, et pour toute première vaccination, il n’est valable qu’au bout de 21 jours. Il faut donc s’y prendre 1 mois avant le départ.

Il est également obligatoire de détenir le passeport européen de l’animal, délivré par votre vétérinaire, qui va y attester que les vaccins sont à jour pour voyager. Une exigence supplémentaire s’applique pour un voyage au Royaume-Uni, où un traitement contre l’échinococcose (maladie liée à un ver) doit être effectué par un vétérinaire 1 à 5 jours avant le passage de la frontière. Au-delà de l’Union Européenne, il faudra consulter les sites internet des ambassades ou des consulats du pays pour connaître les formalités spécifiques.

La trousse de secours à emporter pour son animal

  • Un désinfectant non alcoolisé (type Bétadine) et des compresses, pour désinfecter les petits bobos.
  • Une bande et du sparadrap, pour faire une compression sur une blessure hémorragique en attendant d’aller chez le vétérinaire.
  • Un crochet anti-tiques : surtout pour les chiens pour lesquels la piroplasmose transmise par les morsures de tiques peut être mortelle. Il faudra surveiller tous les jours le pelage de l’animal pour s’assurer qu’il n’y a pas de tiques.
  • Du sérum physiologique pour nettoyer les yeux si besoin.
  • Une solution pour nettoyer les oreilles : comme pour les humains, ne jamais utiliser de cotons tiges !
  • Un traitement efficace contre les puces : sous forme de spray, de collier ou de pipettes. Demandez conseil à votre vétérinaire ou votre pharmacien.

Initialement publié par Dr Magalie Le Bihan, Pharmacien le 26/07/2016 - 17h33 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 04/07/2017 - 17h02

D’après un entretien avec Marc Veilly, vétérinaire.

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Pas de NAC sans vétérinaire! Mis à jour le 03/08/2009 - 00h00

On ne peut plus à la mode en ce moment, les NAC ( nouveaux animaux de compagnie ) font l'objet de nombreux coups de cŒur. Avant d'adopter, prenez le temps de vous renseigner sur la portée de votre geste.

L'anxiété de séparation du chien Mis à jour le 19/10/2004 - 00h00

Votre chien est gentil et calme quand il se trouve à vos côtés. Mais lorsque vous vous absentez, votre retour s'accompagne d'un tableau de désolation: canapés dévorés, sol souillé par l'urine et les fèces, et voisins exténués par les nuisances sonore...

Plus d'articles