Dosage sanguin du PSA : pour quoi faire ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 09/03/2011 - 16h42
-A +A

Le PSA est l'antigène spécifique de la prostate. Fabriqué de façon quasi exclusive par certaines cellules prostatiques, il est reconnu comme un élément essentiel du diagnostic de cancer de la prostate et du suivi des patients traités. Pendant longtemps, le dosage du PSA a aussi été considéré comme une manière utile de dépister le cancer de la prostate avant qu'il ne présente de symptômes... ce n'est plus le cas.

A quoi sert le dosage du PSA  dans le sang ?

Tout d'abord, il faut savoir que le PSA dosé dans le sang dépend de sa fabrication au niveau de la prostate, sous la dépendance des androgènes (hormones mâles), mais aussi de son passage dans la circulation sanguine. Il circule sous deux formes, l'une est "libre", l'autre est liée à d'autres molécules. La quantité de PSA dans le sang augmente quand la prostate est atteinte par des maladies comme la prostatite aiguë ou l'hyperplasie bénigne de la prostate (ou adénome). Elle augmente aussi en cas de cancer de la prostate. C'est pourquoi pendant quelques années on a considéré un dosage régulier du PSA comme une manière de dépister le cancer de la prostate avant qu'il ne présente de signes.

Cette pratique est aujourd'hui abandonnée. En effet, selon les chiffres que l'on possède à l'heure actuelle, dépister 1000 hommes contre le cancer de la prostate va effectivement en sauver deux. Mais 25 hommes seront traités pour un cancer dont on ne sait pas s'il aurait posé problème. 9 hommes en plus verront leur vie sexuelle profondément transformée, et 6 hommes en plus deviendront incontinents. Pour toutes ces raisons, le dépistage de la prostate n'est aujourd'hui plus proposé aux hommes qui ne présentent pas de signes de cancer de la prostate. 

Lorsqu'il y a cancer, le dosage du taux de PSA est très utile

Le dosage du PSA a néanmoins sa place quand on soupçonne un cancer de la prostate ; il est l'un des éléments du diagnostic avec le toucher rectal, et bien sûr la biopsie de la prostate. Et quand le cancer est diagnostiqué, la valeur du PSA, rajoutée à d'autres informations, renseigne sur la gravité de la maladie. Le pronostic est souvent meilleur quand les taux sont modérément augmentés.

Par ailleurs, le dosage du PSA est important pour suivre l'évolution du patient pendant et après le traitement du cancer. Lorsque les taux de PSA remontent dans les suites d'un traitement de cancer de la prostate, il faut alors refaire le bilan complet de la situation pour adapter au mieux la prise en charge thérapeutique.

Initialement publié le 05/06/2002 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 09/03/2011 - 16h42

KCE,Éléments d’information concernant le dépistage du cancer de la prostate par PSA basés sur les données belges, 2014.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PANOU (non vérifié)

bonjour..
A la suite dune prise de sang il ya environ 6/7ans le taux de PSA de mon epoux ..ete elever.
.suite a quoi dans le tempsle generaliste a a fait pratiquer deux biospies par un specialiste
les 2.biospies .17 (la 1ere fois ) 21(la deuxieme fois )prelevements. n'ont rien reveler si ce n'est une grosse prostate....depuis environ 5ans il a un traitement.(ila 51ans)
..le 19 mai nous roulios en moto sur l'autouroute( +/-600 klms de la maison) quand il fut prid de tremblement..suivit de grands frisson puis de boufees de chaleurs..le rapatriment netait possible que si nous sortions de lautouroute sinon ce nest aps prid en compte..en plus wekend ferier..) la toatle quoi..petit a petit ..il etait 9 h du matin nous sommes arriver vers les 22h a la maison....avec 40 de fievre..dimache et lundi il na pas bouger du lit incapable de faire pipi sauf dans des souffrances atroce.NOTRE medecin est venus le mardi....une primeiere prise de sang a demonter une grosse infection..la suivante ..le mardi 30(hier un taux de PSA DE 84 un IRM doit etre fait mais pas avant milieux juillet..et une visite et prevus chez l urologue pour vendredi 1er juin..je suis tres inquette car je trouve que depuis le nombres d'annees que ce ''soucis "le derange (il est encore en activitee) les medecins sont plusque desinvoltes pour ne pas dire plus..a qui pus je m'adresser?pour plus d'aide ..1) medical pour lui et 2) morale pour moi..je vous remerci..et bravo pour vos explication et vorte site..cordialement ..eve

PUB
A lire aussi
Prostate : savoir pour prévenir Publié le 21/02/2014 - 10h40

Adénome de la prostate, hypertrophie de la prostate, cancer de la prostate : Quels sont les symptômes de ces affections ? Quels sont les hommes à risques ? Quels sont les examens de dépistage ?

Le tour de la prostate Mis à jour le 23/09/2008 - 00h00

Adénome, prostatite ou cancer de la prostate, quelles sont toutes ces affections de la prostate, leur gravité, leurs symptômes, leurs traitements et les risques de complications? Petit tour d'horizon sur ces maladies susceptibles de menacer votre pro...

Plus d'articles