DMLA : des traitements parfois très coûteux…

Mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 03/09/2013 - 16h16
-A +A

La DMLA, initiales de dégénérescence maculaire liée à l'âge, est une maladie qui affecte la rétine et dont la fréquence ne cesse d’augmenter en raison du vieillissement de la population. Or on ne sait actuellement pas guérir cette maladie. En revanche, il existe des traitements, dont des médicaments coûteux comme le Lucentis®, qui permettent de stopper ou de ralentir la progression de la DMLA la plus grave.

PUB

La DMLA, c’est quoi ?

La DMLA est la première cause de malvoyance après 50 ans.

La DMLA est une maladie neurodégénérative qui touche la partie centrale de la rétine, appelée macula, responsable de la vision des détails, indispensable pour lire, reconnaître les visages, conduire, bricoler, etc. En revanche, la vision périphérique, elle, n’est pas touchée, de sorte que les personnes atteintes peuvent continuer à s’orienter et à se déplacer.

Il existe deux types de DMLA, sèche (ou atrophique) et humide :

La DMLA sèche ou atrophique

La DMLA sèche évolue très lentement durant plusieurs années.
Les personnes touchées ont un besoin accru de lumière pour la vision fine et souffrent d'éblouissements.

La DMLA humide

Cette forme de DMLA est très grave et très agressive car elle évolue très rapidement.
Des microvaisseaux anormaux (néo-vaisseaux) se développent dans la rétine (visibles à l’angiographie rétinienne), menant à une accumulation de liquide sous la rétine, la déformant, à des œdèmes et à des microhémorragies.

 

Quels sont les traitements de la DMLA ?

Les traitements dont nous disposons actuellement ne permettent pas de récupérer les lésions de la rétine. Nous disposons seulement de traitements capables de stabiliser la DMLA humide.

Quelque 30.000 patients belges souffrent actuellement de la DMLA.

  • La photocoagulation laser.
    On brûle les lésions situées à proximité de la zone centrale de la rétine (uniquement à un stade précoce lorsque les lésions n’ont pas atteint le centre de la rétine).

  • La photothérapie dynamique.
    Les néovaisseaux sont détruits par une irradiation par laser froid après injection d’un colorant (réalisable sur les néovaisseaux du centre de la rétine).

  • Les anti-angiogéniques (anti-VEGF).
    Ces médicaments récents inhibent la croissance des néo-vaisseaux et sont régulièrement administrés par voie intra-vitréenne (dans le corps vitré de l’œil).  

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 09/09/2013 - 10h40 et mis à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 03/09/2013 - 16h16

Syndicat national des ophtalmologistes de France, www.snof.org . DMLA Info : www.dmlainfo.fr The CATT Research GroupN Engl J Med Published online April 28, 2011. doi: 10.1056/nejmoa1102673. Philip J R., N Engl J Med Published online April 28, 2011 10.1056/nejme1103334.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Rétine: innovations pour y voir clair Mis à jour le 27/05/2008 - 00h00

Concernant les maladies de la rétine, les innovations ont été très importantes ces dernières années, comme la mise au point de nouvelles classes de médicaments: les anti-VEGFs. Ceux-ci permettent de bloquer les processus néovasculaires. Explications....

Vieillissement de l'oeil : dépister la DMLA au plus tôt Publié le 04/02/2016 - 12h40

La dégénérescence maculaire liée à l'âge ou DMLA est une maladie qui touche la zone centrale de la rétine, la macula. Elle s'installe progressivement avec l'âge, à partir de la cinquantaine. L'objectif est de la dépister le plus tôt possible afin d'e...

Protégez vos yeux, mangez du poisson! Mis à jour le 22/06/2009 - 00h00

Non seulement les oméga-3 préviennent la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) , une maladie oculaire, mais en plus, ils freinent la progression de cette maladie chez les personnes déjà atteintes. On peut donc recommander aux personnes touchée...

Plus d'articles