Le DMG ne mène (provisoirement) pas à une moindre consommation

Publié par Dr Marc Sertyn le 24/10/2001 - 00h00
-A +A

Le dossier médical global n'induit pas d'économies dans les soins de santé pour le moment.

PUB

Ce n'est pas étonnant: le public-cible du DMG utilise bon an mal an plus de soins de santé. Il s'agit de personnes qui font appel facilement à leur MG et il est donc plus facile de les faire rentrer dans le système. Pour évaluer la consommation de soins, les chercheurs ont comparé 10 000 seniors de 60 ans et + qui avaient un dossier en 1999 avec un groupe semblable sans dossier. On a analysé leur consommation moyenne en biologie clinique, imagerie médicale et consultation. L'analyse a porté sur la période mai 1998 à mai 1999 et mai 1999 à mai 2000. Une distinction entre prestations de médecine générale et de médecine spécialisée a été opérée. La conclusion est que les patients avec DMG consomment plus que ceux qui n'en possèdent pas. Mais ce n'est pas le DMG qui influence la consommation, les coûts moyens sont relativement identiques. Il est encore moins question d'une substitution des soins spécialisés vers des soins de médecine générale. La période étudiée est cependant "trop courte pour tirer des conclusions pertinentes", estiment les mutualités socialistes et chrétiennes, impliquées dans cette étude. Elles n'excluent pas que la généralisation du système à tout le monde puisse mener à une rationalisation des soins.

Publié par Dr Marc Sertyn le 24/10/2001 - 00h00 (Copyright MediMediaNet)
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
De plus en plus de myopes Mis à jour le 18/01/2010 - 00h00

Au cours des dernières décennies, les cas de myopie n'ont cessé d'augmenter. Un phénomène que les experts s'expliquent encore mal, même si l'omniprésence des écrans dans notre société est souvent incriminée.

Près d'un Belge sur quatre dispose d'un DMG Mis à jour le 22/07/2003 - 00h00

Accessible à tous les Belges depuis mai 2002, le Dossier Médical Global enregistre une pénétration bien plus grande en Flandre qu'en Wallonie et est apprécié davantage par les femmes que par les hommes.

Nouvelle méthode de stérilisation Mis à jour le 23/12/2003 - 00h00

La stérilisation féminine se dote d'une nouvelle approche. Les femmes ont désormais le choix entre la ligature tubulaire et la procédure Essure®, qui s'effectue par voie hystéroscopique et qui ne nécessite pas d'anesthésie.

Nouvel Atlas du tabac publié par l'OMS Mis à jour le 05/11/2002 - 00h00

Quand l'iconographie en dit autant que les textes, sinon plus… L'Atlas du tabagisme offre une représentation visuelle de cette épidémie qui n'épargne aujourd'hui aucune nation et aucune population. Celui-ci paraît à l'heure où les Etats membres de l'...

Plus d'articles