Diversification alimentaire : à quel âge ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 06/11/2014 - 15h41
-A +A

A 4 mois, le système de déglutition de Bébé est devenu mature. En théorie, il lui permet de vivre de nouvelles expériences alimentaire : à partir de cet âge, bébé pourrait manger tout ce qu'il n'a pas besoin de mâcher.

Mais l'âge exact de cette période de la vie de bébé est souvent remis en questions. Explications.

PUB

Les premiers aliments : à quel âge commencer la diversification alimentaire ?

L'âge de la diversification alimentaire chez bébé a connu de nombreuses évolutions dans le discours médical. En 1900, il était assigné à un an. Dans les années cinquante, il ne dépassait pas quelques semaines… et aujourd'hui il flirte au minimum avec les 4 mois et devrait même aller jusqu'à 6 mois pour certains experts.

A l'heure actuelle, le débat porte surtout sur l'augmentation du risque d'allergies ou d'intolérances.
Si la controverse dure, c'est qu'il est difficile d'évaluer l'impact du moment de la diversification alimentaire sur l'apparition des allergies. Les études se contredisent, et les liens de cause à effet restent à démontrer.

Le consensus actuel est qu'il faut éviter de commencer la diversification avant d'avoir dépassé le cap des quatre mois. Mais attention à ne pas tarder non plus, apparemment introduire le gluten après six mois augmente le risque d'intolérance...

Alors, comment diversifier l'alimentation ?

  • La décision finale appartient peut-être au principal intéressé : bébé !
    Une introduction trop rapide de nouveaux aliments est souvent mal vécue, car elle nécessite un apprentissage radical de la part d'un nourrisson, celui de la petite cuillère ! Elle doit donc se faire en douceur - et en petites quantités - car son tube digestif demeure fragile.
  • Entre 4 et 6 mois, bébé élargit sa palette gustative à son rythme.
    Il commence déjà à apprendre les bonnes habitudes alimentaires. Evidemment, le lait maternel ou infantile demeure la base de son alimentation (il a besoin d'environ 800 ml quotidiens, en plusieurs prises).
    Les céréales infantiles vont l'aider à couvrir des besoins énergétiques toujours plus importants et les fruits et légumes lui procurent de précieux micronutriments, tout en poursuivant le développement de la déglutition et en éveillant la digestion.
  • Enfin, laissez à Bébé le temps de découvrir les nouvelles saveurs une à une, sans les mélanger.
    Proposez le même aliment deux jours de suite, pour lui permettre d'identifier le goût. En cas de refus, n'insistez pas mais ne renoncez pas pour de bon : un autre jour il sera peut-être séduit !
Initialement publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 19/12/2006 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 06/11/2014 - 15h41

Tarini BA et al. Arch Pediatr Adolesc Med 2006 ; 160 : 502-507. ESPGHAN Committee on Nutrition (2008), Complementary Feeding: A Commentary by the ESPGHAN Committee on Nutrition, Journal of Pediatric Gastroenterology and Nutrition; 46(1):99-110.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Bébé : éviter l'excès de protéines ! Publié le 28/10/2014 - 15h42

Les protéines, tellement conseillées dans l’alimentation des adultes, ne sont recommandées pour les bébés qu’en toute petites doses. Quand on nourrit un bébé avec trop de protéines, le risque d’obésité à l'âge adulte augmente…

Alimentation de bébé: comment bien diversifier? Mis à jour le 31/08/2009 - 00h00

Lors de sa première année de vie, le poids de bébé triple, sa taille augmente de 50% et la masse de son cerveau croît de 2g par jour. Le carburant de tous ces changements, c'est l' alimentation de bébé ! Il est donc très important d'y prêter attentio...

Plus d'articles