Diabétoporose : quand le diabète et l’ostéoporose sont liés

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 16/05/2017 - 12h10
-A +A

PUB

Fracturé et diabétique, rendez-vous chez le rhumatologue

Pour repérer les personnes diabétiques de type 2 à risque, les médecins se focalisent donc sur ceux qui sont déjà fracturés, ceux qui sont à risque de chutes (du fait de problèmes oculaires induits par le diabète, au surpoids, à la sensibilité perturbée en cas d’atteinte des nerfs des jambes) et ceux qui souffrent de complications vasculaires. Ils doivent être adressés en priorité en consultation de rhumatologie pour un dépistage et éventuellement une prise en charge.

Dr Julien Paccou : « En cas d’ostéoporose, les diabétiques seront pris en charge de la même manière que des non-diabétiques mais avec un élément propre qui est un meilleur contrôle de leur glycémie à obtenir. C’est bon pour l’état général mais également pour l’os. Ensuite, il faut corriger certains facteurs de risque (arrêt du tabac, limitation de l’alcool, pratique d’une activité physique…) et mettre éventuellement en route un traitement antiostéoporotique. Il n’y a pas de raison de penser que les médicaments sont moins efficaces chez les diabétiques. La supplémentation en vitamine D et en calcium vaut pour tous. A fortiori chez les diabétiques de type 2 : étant généralement en surpoids, leur risque de carence en vitamine D est plus important qu’en population générale. »

Initialement publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le 22/06/2016 - 17h06 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 16/05/2017 - 12h10

 (1) Shah Diabetes Med 2015 ; (2) Weber Diab Care 2015 ; (3) J Bone Miner Res 2015 ; 301338-46 ; (4) Chia-Ing Li et al, J Bone Miner Res. 2015 ; (5) J Bone Miner Res. 2015 Aug;30(8):1386-93 

D’après un entretien avec le Dr Julien Paccou, rhumatologue, service de rhumatologie du CHU de Lille, France 

Notez cet article
PUB