Le diabète nuit à votre cerveau

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 24/03/2017 - 11h28
-A +A

Le diabète est un facteur de risque bien connu pour les démences, y compris la maladie d’Alzheimer.

On n’avait cependant pas de certitude concernant son impact sur le vieillissement du cerveau… Jusqu’à maintenant.

PUB

 

Le diabète, une influence sur le long terme

Dans une nouvelle étude qui vient d’être publiée, on découvre que le diabète peut influencer négativement les fonctions cognitives.
Commençons par préciser ce que sont les fonctions cognitives – il s’agit d’activités du cerveau qui nous permettent, en résumé, de penser :

  • nous concentrer, 
  • réfléchir, 
  • nous souvenir, 
  • apprendre de nouvelles choses, 
  • percevoir notre environnement, 
  • communiquer… 

Tout cela, ce sont des fonctions cognitives.

Et le diabète les menace : pour les personnes qui en souffrent, le déclin cognitif est plus élevé de 19% par rapport aux non-diabétiques. Pour donner une idée plus précise, l’une des auteurs de l’étude a indiqué qu’on pouvait estimer qu’une personne diabétique de 60 ans aurait le même niveau cognitif qu’une personne de 65 ans, mais sans diabète…

Comment protéger son cerveau en cas de diabète ?

Cette étude apporte une leçon importante pour tous les patients. Elle montre en effet que c’est la glycémie, le taux de sucre dans le sang, qui influence le fonctionnement du cerveau. Ainsi les personnes en prédiabète, c’est-à-dire celles dont la glycémie est supérieure aux normes, mais tout de même pas assez élevée pour diagnostiquer la maladie, ont des fonctions cognitives légèrement diminuées. Et les personnes dont le diabète est bien contrôlé avaient de meilleurs résultats que celles dont les taux de sucre restaient trop élevés malgré le traitement. Par ailleurs, plus le diabète dure longtemps, plus le cerveau trinque.

Conclusion : le diabète est mauvais pour le cerveau, mais il est tout à fait possible de limiter son influence.

C’est pourquoi il est capital que toutes les personnes diabétiques et même celles qui sont simplement à risque de diabète trouvent l’aide qu’il leur faut pour maîtriser le taux de sucre dans le sang. Ceci repose sur trois piliers :

  • traitement bien sûr,
  • alimentation adaptée, 
  • activité physique régulière. 

Il existe aujourd’hui des programmes de soutien aux personnes diabétiques qui sont très efficaces. Si vous êtes concerné(e) par le diabète, consultez votre médecin traitant !

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 15/12/2014 - 09h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 24/03/2017 - 11h28

Rawlings, AM. Et al., Ann Intern Med. 2014 Dec 2;161(11):785-93. doi: 10.7326/M14-0737.

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Diabète de type 2: quel est mon risque de diabète? Publié le 18/06/2012 - 10h28

Êtes-vous à risque de diabète? Pour le savoir, listez vos facteurs de risque. Ensuite, discutez-en avec votre médecin, un dépistage du diabète pouvant se révéler judicieux. Celui-ci repose sur une simple prise de sang à jeun, mesurant votre glycémie...

Belges, vous n'en savez pas assez sur le diabète! Publié le 18/02/2008 - 00h00

C'est l'une des maladies les plus fréquentes de nos sociétés modernes (c'est-à-dire sédentaires et trop bien nourries). C'est aussi, on vient d'en avoir une nouvelle preuve, l'une des plus méconnues!

Tabac, diabète et rein ne font pas bon ménage Mis à jour le 10/02/2002 - 00h00

L'une des grandes complications du diabète est l'insuffisance rénale terminale qui conduit au rein artificiel. Cette complication est liée à deux facteurs, le taux de sucre dans le sang bien sûr, mais aussi le tabagisme.

Plus d'articles