Détatouage : comment se séparer en bons termes ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 17/04/2014 - 14h30
-A +A

On l'a voulu ce beau tatouage, on l'a aimé mais pour de multiples raisons, on n'en veut plus.

Aujourd'hui, grâce au laser, enlever son tatouage est possible.

Mais comment et à quelles conditions ?

PUB

Tatouages : sans remords ni regrets ?

Ca sonne comme une bonne vieille blague. Marie aime Pierre et se fait tatouer sur l'épaule un coeur avec dedans la lettre P. Puis Marie, un jour, trouve que Pierre n'est plus si aimable. Malheureusement, elle ne peut le quitter que pour un Paul, Patrick ou Philippe. A moins de prétendre qu'elle a fait son tatouage en hommage à son Papa !

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, cette histoire de comptoir est loin d'illustrer les multiples raisons pour lesquelles une personne souhaite faire enlever son tatouage…. Une étude américaine (1) montre en effet que ces motifs sont multiples et variés - et concernent d'ailleurs une minorité des "tatoués" puisque environ 83% se disent très satisfaits de leur tatouage. Les femmes auraient cependant plus de regrets que les hommes puisqu'elles représentent 69% des personnes qui souhaitent faire peau neuve.

Quand un tatouage devient une gêne sociale

Car après tout, les années passant, la jolie rose à la cheville peut paraître un peu "out", et le kanji beaucoup moins lisible sur un abdomen qui a perdu en fermeté. Et quoi de plus légitime, au final, que de vouloir gommer une erreur de jeunesse ?

Mais au-delà du désarroi causé par une marque corporelle qui ne leur ressemble plus, une majorité de femmes et d'hommes évoquent aussi un malaise vis-à-vis du regard des autres. L'époque où le tatouage était réservé aux marins et aux bad boys est pourtant loin ! Néanmoins, dans certains milieux professionnels et dans certains contextes sociaux, la présence d'un tatouage visible (sur les mains ou sur le visage par exemple) - et surtout de plusieurs - , semble rester stigmatisant.

Sauvés par le laser !
Jusqu'il y a peu, se faire enlever un tatouage n'était pas une mince affaire. La solution chirurgicale, délicate, entraînait des cicatrices importantes. Aujourd'hui, pratiquée chez un dermatologue spécialisée, l'intervention au laser donne de bons résultats. Tout dépend cependant de l'emplacement du tatouage, de la densité et de la profondeur de l'encre ainsi que des couleurs utilisées. En effet, si le noir, le rouge et le bleu partent plutôt facilement, des couleurs comme le vert peuvent donner du fil à retordre.

Initialement publié par Julie Luong, journaliste santé le 05/08/2008 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 17/04/2014 - 14h30

(1) Armstrong, M. Archives of Dermatology, 2008.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Détatouage : comment s'y prend-on ? Mis à jour le 24/10/2006 - 00h00

Les techniques de détatouage sont aujourd'hui très performantes. La plus récente repose sur le laser pigmentaire Q Switch et peut faire disparaître certains tatouages sans cicatrice. Que l'efficacité de ce laser n'influence pas votre décision : le ta...

Les bons gestes pour protéger son tatouage en été Publié le 20/07/2017 - 15h39

Qu’il soit récent ou non, votre tatouage a besoin d’être protégé. Le Dr Nicolas Kluger, dermatologue à Helsinki et spécialiste des questions médicales sur le tatouage et le piercing, fait le point sur les bons gestes à adopter pour protéger son tatou...

Quels sont les vrais risques des piercings et des tatouages ? Publié le 27/03/2014 - 16h19

La pratique du piercing et du tatouage est aujourd'hui complètement banalisée, en tout cas dans les tranches d'âge les plus jeunes. Comme la pratique est plus fréquente, les risques sont eux aussi mieux connus… La liste qui suit, non exhaustive, peut...

Tatouages au henné: risque d'allergie à vie ! Publié le 31/07/2017 - 15h47

Prudence si vous envisagez un tatouage au henné . Usage ancestral, teinture naturelle, rien n'est moins sûr! Un produit d'usage très courant dans l'industrie est souvent ajouté au henné . Celui-ci est susceptible de provoquer des allergies à vie.

Plus d'articles