Déshydratation : comment reconnaître les signes d'alerte ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 18/07/2017 - 12h01
-A +A

La déshydratation est dangereuse, particulièrement pour les bébés et les personnes âgées. Comment reconnaître les signes d'une déshydratation ? Quelles sont  les situations à risque ?

PUB

La déshydratation : diarrhée, fortes chaleurs… et autres

La déshydratation, c'est tout simplement un manque d'eau dans le corps. Elle se produit quand nous perdons beaucoup de liquide et que nous n'absorbons pas assez d'eau pour compenser.

Les causes peuvent être variées :

  • Transpiration importante (canicule, effort physique intensif sous la chaleur…).
  • Diarrhée et vomissements.
  • Prise de médicaments diurétiques ou laxatifs.
  • Certaines maladies, comme le diabète, peuvent aussi entraîner une déshydratation.

En temps normal, la perte de liquide va entraîner une sensation de soif. La personne affectée va boire pour compenser, et la déshydratation sera donc très temporaire.

Pour les plus fragiles cependant, les choses ne sont pas aussi simples :

  • Chez les personnes âgées par exemple, la sensation de soif est moins présente et les apports en eau ne seront donc pas forcément suffisants.
  • Quant aux nourrissons, naturellement ils ne peuvent pas exprimer la soif de manière claire… Alors qu'ils sont particulièrement à risque.

C'est pourquoi il est important de repérer rapidement les signes de la déshydratation.

 

Comment reconnaître une déshydratation ?

Les premiers signes de déshydratation sont discrets, à part la soif. On note généralement une agitation, des yeux plus enfoncés, une sensation de bouche sèche. La déshydratation grave présente plus de symptômes :

  • Peau sèche et froide, qui manque de souplesse (un pli se forme et se maintient quand la peau est légèrement pincée entre deux doigts).
  • Maux de tête, vertiges, malaises, léthargie.
  • Augmentation du rythme cardiaque.
  • Faiblesse ou apathie, ou à l'inverse agitation.

Chez les nourrissons, on observe aussi :

  • Des gémissements.
  • Un bébé moins réactif, difficile à réveiller.
  • Des cernes sous les yeux.
  • Une respiration rapide.
  • Une dépression des fontanelles.

 

Que faire en cas de déshydratation ?

Si la déshydratation est modérée, il faut naturellement tenter de compenser les pertes de liquide en offrant à la personne affectée des liquides qui apporteront à la fois l'eau et les sels minéraux qui auront été perdus :

  • Idéalement, des solutions de réhydratation vendus en pharmacie.
  • A défaut, de l'eau éventuellement sucrée, ou un bouillon de légumes.

Si le manque d'eau est lié à la chaleur, penser aussi à rafraîchir la personne, éventuellement en lui donnant un bain.

Cependant, dès les premiers signes de déshydratation grave, il est important d'appeler un médecin, voire le 100. En effet, une déshydratation peut dégénérer rapidement, surtout chez une personne fragile.

 

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 30/07/2012 - 10h08 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 18/07/2017 - 12h01

Folia Pharmaceutica, août 2005.

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Médicament : attention au coup de chaud ! Publié le 12/07/2017 - 10h16

Excepté certains médicaments qui doivent être conservés au réfrigérateur, une forte chaleur n'est pas susceptible de les dégrader. En revanche, la prise de certains médicaments en cas de canicule peut présenter des risques pour la santé. Quels sont l...

Seniors : hydratez-vous ! Publié le 29/05/2017 - 14h16

L'eau constitue environ deux tiers de notre poids corporel. Nous possédons des systèmes de régulation très précis pour maintenir constantes les concentrations en eau et en sel dans notre organisme. Or ces systèmes peuvent se dérégler, particulièremen...

Quelle boisson quand il fait chaud ? Publié le 18/06/2014 - 17h35

Pour certains d'entre nous, c'est évident, dès que nous commençons à avoir chaud, nous sommes assoiffés. Pour d'autres, la sensation de soif est moins évidente, comme c'est le cas des personnes âgées. Mais au fait, que faut-il boire ou ne pas boire e...

Comment festoyer sans gueule de bois ? Mis à jour le 20/12/2013 - 11h16

Les nausées et les maux de tête sont les cauchemars des lendemains de fêtes. Il n'y a qu'une solution : boire vraiment très peu d'alcool, voire pas du tout. A défaut, voici quelques conseils qui permettent de limiter la gueule de bois des lendemains...

Plus d'articles