Dermatite atopique, eczéma de l'enfant : quels signes, que faire ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 10/11/2017 - 10h01
-A +A

On estime que 10 à 15% des bébés ont une dermatite atopique ou eczéma.

La fréquence de cette maladie de la peau a considérablement augmenté.

Comment reconnaître une dermatite atopique et la traiter ?

PUB

De plus en plus de dermatites atopiques

La fréquence de la dermatite atopique a doublé en dix ans.
Les scientifiques ont avancé la théorie "hygiéniste", selon laquelle la diminution du nombre de maladies auxquelles le bébé est exposé rend son système immunitaire plus susceptible de se retourner contre l'organisme, pour expliquer cette considérable augmentation. Il y a aussi d'autres théories comme le lavage excessif de la peau, les conditions de vie qui favorisent la prolifération d'acariens, et autres.

La génétique a aussi une influence très claire : l'eczéma, ou dermatite atopique, touche préférentiellement les enfants issus d'une famille prédisposée à l'allergie. Ainsi, un enfant dont l'un des parents est allergique a 50% de risque d'être touché par la dermatite atopique. Ce risque atteint les 80% si deux parents sont allergiques (un des parents et un frère ou une soeur). Sans prédisposition, le risque est de 5%.

L'eczéma survient le plus souvent vers l'âge de deux ou trois mois et sévit particulièrement durant la première année, pour ensuite s'améliorer vers 2-3 ans.

Toutefois, certains enfants qui souffrent de dermatite atopique présentent encore des plaques à 6-7 ans, voire plus tardivement encore. Mais en règle générale, les dermatites atopiques disparaissent avec l'âge, laissant parfois une peau sèche qui démange à la transpiration, intolérante au contact de la laine et sensible aux facteurs irritants.

Quels sont les symptômes de la dermatite atopique ?

Chez le nourrisson, les lésions de la dermatite atopique se situent surtout au niveau du cuir chevelu, du visage (front et joues), du cou, des fesses, des bras et des jambes.

Ensuite, lorsque les lésions régressent, elles se localisent davantage au niveau des plis des coudes et des genoux. Cette maladie évolue par poussées spontanées ou déclenchées par une éruption dentaire ou des troubles digestifs.

Chaque poussée d'eczéma se déroule en trois étapes :

  • des démangeaisons apparaissent, la peau devient rouge et de minuscules vésicules se forment, donnant un aspect granuleux ;
  • les vésicules grossissent et entraînent un grattage, ce qui provoque leur rupture, elles se mettent alors à suinter ;
  • des croûtes se forment et tomberont quelques jours plus tard. A savoir : la peau de bébé est sèche en permanence, même en dehors des poussées.

Initialement publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 30/08/2005 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 10/11/2017 - 10h01

Société Française de Dermatologie, conférence de consensus, janvier 2005.

Dossier Inserm

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Dermatite atopique : des causes mieux identifiées Publié le 10/11/2017 - 10h03

La dermatite atopique est essentiellement liée à des facteurs d’origine génétique. Aujourd’hui, le processus à l’origine des symptômes cutanés est aussi mieux connu : ils sont essentiellement liés à un manque de « ciment » cellulaire, la filaggrine.

Plus d'articles