Dépendance à l’alcool : des médicaments peuvent aider au sevrage

Mise à jour par Karen De Becker, journaliste santé le 26/09/2016 - 16h28
-A +A

PUB

Le Selincro® pour diminuer le plaisir de l’alcool

La substance active du Selincro® est le nalmefène. Ce médicament diminue le plaisir procuré par l’alcool et aide par conséquent la personne dépendante à l’alcool à moins boire. Les résultats sont assez bons: dans le groupe placebo une amélioration est constatée chez 50% des patients, 66% dans le groupe Selincro®. Ce médicament ne peut pas être pris conjointement à d’autres médicaments contenant des opiacés, car il en diminue l’efficacité. Le point positif de la prise de Selincro® est que la dépendance à l’alcool du patient diminue.

Autre soutien indispensable

Les médicaments sont une aide pour les personnes dépendantes à l’alcool, mais ne peuvent jamais être l’unique solution. La première étape pour les patients qui veulent se défaire de leur dépendance à l’alcool consiste à noter tout ce qu’ils boivent pendant deux semaines. Pour beaucoup, cet exercice est déjà très interpellant. Dans une phase suivante, la personne dépendante devra essayer de ne plus boire la moindre goutte d’alcool. Si cela ne fonctionne pas, en raison des symptômes de sevrage (tremblements par ex.) ou pour toute autre raison, les médicaments contre la dépendance à l’alcool peuvent constituer une aide. De même, une courte admission dans un établissement hospitalier peut s’avérer utile pour les patients chez lesquels la dépendance physique est importante.

Initialement publié par Karen De Becker, journaliste santé le 26/09/2016 - 16h28 et mis à jour par Karen De Becker, journaliste santé le 26/09/2016 - 16h28

Dr Frieda Matthys, psychiatre spécialisée dans les dépendances, VUB.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB