Dépendance à l’alcool : des médicaments peuvent aider au sevrage

Mise à jour par Karen De Becker, journaliste santé le 26/09/2016 - 16h28
-A +A

PUB

Le Campral® pour avoir moins envie d’alcool

Autre médicament souvent utilisé en cas de dépendance à l’alcool, le Campral® agit sur certains neurotransmetteurs et diminue de ce fait l’envie d’alcool. Ce sont généralement les médecins généralistes qui le prescrivent. Les résultats des études scientifiques sont quelque peu contradictoires à son propos. Près d’un tiers des patients dépendants à l’alcool qui prennent ce médicament en sont satisfaits, mais il semble ne pas agir sur les autres. Inconvénient : le patient doit prendre 5 à 6 comprimés par jour.

Baclofen® : une nouveauté contre l’alcool ?

Le Baclofen®, très connu en France, agit aussi sur les neurotransmetteurs. Il diminue le besoin de boire de la personne dépendante à l’alcool. Ce médicament est apparenté à l’acide gamma-hydroxybutyrique (GHB), souvent qualifié de « drogue du viol ». Une étude menée aux Pays-Bas a montré peu de différences avec des patients placebo, mais une étude plus vaste conduite pendant une année auprès de médecins généralistes en France a donné de bons résultats. L’objectif de ce traitement médicamenteux n’est pas tellement d’arrêter de boire, mais de diminuer la consommation et ainsi de rester sous la norme de l’Organisation mondiale de la Santé, qui est de maximum 3 verres par jour pour une femme et 4 pour un homme.

Initialement publié par Karen De Becker, journaliste santé le 26/09/2016 - 16h28 et mis à jour par Karen De Becker, journaliste santé le 26/09/2016 - 16h28

Dr Frieda Matthys, psychiatre spécialisée dans les dépendances, VUB.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB