Dépakine® : le tour de la Belgique

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 06/02/2017 - 15h57
-A +A

La Dépakine® (valproate de sodium) et les conséquences que sa prise peut avoir chez les enfants à naître sont au cœur d’un énorme scandale en France depuis plusieurs mois. En Belgique aussi, les choses commencent à bouger…

PUB

La Dépakine® au tribunal en Belgique

Plusieurs journaux annoncent aujourd’hui que quatre mères qui ont pris de la Dépakine®, un antiépileptique, pendant leur grossesse, vont en justice. Leurs enfants sont nés handicapés parce qu’elles n’ont pas été informées des dangers de la Dépakine® pour l’enfant à naître. Pourtant, de nombreuses études cliniques montrent depuis des décennies que prendre du valproate de sodium pendant la grossesse entraîne un risque élevé de handicap chez l’enfant à naître.

En France, un scandale en cours…

Chez nos voisins français, le scandale est de taille : 10 000 femmes auraient pris de la Dépakine® pendant leur grossesse, et au moins 450 cas de malformations congénitales sont rapportés. Une instruction judiciaire est en cours. En Belgique, rien n’est encore clair et c’est pour cela que ces quatre mères souhaitent aller en justice.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 06/02/2017 - 15h57
Notez cet article
PUB
A lire aussi
La rubéole se joue des frontières Mis à jour le 16/02/2002 - 00h00

Dix années de vaccination contre la rubéole aux Etats-Unis se sont soldées par un échec. La cause : une politique vaccinale limitée au seul territoire des Etats-Unis et qui ne tient pas compte des populations immigrantes en provenance du Mexique et d...

Leucémie et stations-service Mis à jour le 14/09/2004 - 00h00

Les enfants vivant à proximité de stations-service auraient un risque de leucémie multiplié par quatre. Ce nouveau problème de santé publique est suggéré par une enquête francaise.

Plus d'articles