Dent dévitalisée : pourquoi et quels risques ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 14/11/2013 - 12h01
-A +A

Une dent dévitalisée est une dent que l’on a vidée de son tissu vivant.

Dans quels cas a-t-on recours à cette technique ?

Avoir des dents dévitalisées peut-il être dangereux ?

PUB

Qu’est-ce que la dévitalisation des dents ?

Au centre de la dent, il y a la pulpe. La pulpe est la partie vivante de la dent. Elle est traversée de veines, de nerfs, etc.

Mais elle peut s’enflammer et finir par s’infecter et se gangréner. Avec le risque que cette infection se propage dans d’autres endroits du corps, via la circulation sanguine.

Il est donc important de ne pas laisser l’infection s’installer.

 

Comment dévitalise-t-on une dent ?

On parle aussi de traitement canalaire ou endodontique (à l’intérieur de la dent).

Face à une infection de ce type, le dentiste devra parfois décider de retirer la dent : l’alvéole qui la contient sera nettoyée et il faudra alors recourir à un implant.

Mais dans de nombreux cas, il est possible de conserver la dent.

On procède alors à une dévitalisation de la dent :

  • Le tissu infecté est retiré et l’intérieur de la dent désinfecté.
  • Le vide laissé par la pulpe extraite est ensuite comblé par un matériau inerte antiseptique.
  • La dent reste donc présente mais devient complètement insensible.

 

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 18/11/2013 - 14h01 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 14/11/2013 - 12h01

Merci à Michel Devriese, président de la Société de médecine dentaire.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
A bon brossage, belles dents Publié le 17/01/2014 - 13h01

Même si l'utilisation de la brosse à dents et du dentifrice est devenue une des habitudes les plus communes de la vie quotidienne, encore faut-il savoir les utiliser d'une manière correcte pour que leur effet soit bénéfique !

Plus d'articles