Déjouez les pièges des soirées arrosées entre amis

Mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 23/12/2016 - 12h16
-A +A

PUB

Piège n° 3 : « j’attends que mon taux d’alcoolémie diminue »

Si vous avez bu de l’alcool, sachez que le taux d’alcoolémie dans le sang diminue très lentement. 
Il est peu probable qu’attendre une ou deux heures soit suffisant pour retrouver un état compatible avec la conduite. 
D’autant plus qu’à attendre, la fatigue va vous gagner. Faites vous raccompagner, dormez sur place ou prenez un taxi.

À savoir :  

* Chaque verre d'alcool fait monter le taux d'alcoolémie en moyenne de 0,20 à 0,25 g. 

* On perd en moyenne environ 0,15 g par heure.

 

Piège n° 4 : « je l’ai prévenu, je ne peux l’empêcher… »

Si vous laissez un ami qui a bu de l’alcool prendre le volant, vous avez une part de responsabilité. 
S’il est sous l’emprise de l’alcool, il ne suffit pas de le prévenir, il faut être convaincant(e), trouver les arguments pour qu’il abandonne l’idée de conduire lui-même.

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 15/07/2011 - 17h46 et mis à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 23/12/2016 - 12h16

Association Prévention Routière.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB