Déclenchement de convenance: la naissance sur commande

Mise à jour par Dr Renaud Guichard le 18/09/2012 - 11h57
-A +A

PUB

Un accouchement parfois très long

L'ennemi du déclenchement programmé, c'est la précipitation.

Le risque est en effet que l'accouchement soit long et difficile (pour la mère comme pour le bébé), ou qu'il se solde par un échec (avec risque de césarienne). Il est donc impératif que les conditions soient optimales, c'est-à-dire, que le col utérin soit « mûr » (NB : cette remarque est également valable pour les accouchements qui surviennent naturellement). On apprécie sa position par rapport au bassin, par rapport au foetus, sa longueur, sa dilatation et sa consistance. Si le score est supérieur à cinq sur dix, on peut injecter de l'ocytocine (plus connu sous le nom commercial de Syntocinon) afin de provoquer les contractions de l'utérus.

Pour aider à la maturation du col, on met dans le vagin une substance appelée « prostaglandine ». La péridurale est souvent nécessaire car les contractions déclenchées artificiellement sont très douloureuses.

Initialement publié par Dr Renaud Guichard le 12/05/2004 - 02h00 et mis à jour par Dr Renaud Guichard le 18/09/2012 - 11h57
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB