Crustacés

Mise à jour le 17/12/2013 - 13h44
-A +A

Les crustacés sont des animaux invertébrés recouverts d'une carapace plus ou moins dure selon que la chitine, la substance qui la compose est plus ou moins calcifiée. Celle-ci, sauf pour les oursins, se renouvelle lors de leur croissance. La carapace des crustacés change de couleur quand on les cuit. Cette transformation est plus ou moins spectaculaire, certains passent du rose ou du gris au rouge orangé.

PUB

Différentes espèces de crustacés

Une seule espèce vit en eau douce : l'écrevisse.

Toutes les autres espèces vivent en eau salée. Ce sont les :

  • Crabes : dans cette espèce, se rangent l'araignée de mer, la cigale de mer, le crabe vert ou enragé, l'étrille, le tourteau, le violet.
  • Crevettes : il en existe plusieurs variétés : bouquet, chevrette, crevette grise crevette rose nordique, crevette rose tropicale dont certaines comme cette dernière sont élevées.
  • Homards : on distingue le homard européen et le homard américain.
  • Langoustes : plusieurs variétés existent : langouste brune du Cap, langouste rose, langouste rouge, langouste verte : Mauritanie
  • Langoustine
  • Oursin : il est catalogué dans les crustacés mais il a un statut tout à fait à part. Sa coquille, hérissée de piquants est aussi composée de chitine. Mais il n'a pas de pattes.

Dix pattes, une tête et une queue comestible

Le point commun des crustacés est de posséder cinq paires de pattes.
Elles leur permettent de se déplacer très rapidement et même parfois de travers, comme certains crabes.

  • Le homard, l'écrevisse et la langoustine possèdent une paire de pince redoutable, très développée et composée d'un étau d'un côté, d'une pince en dents de scie de l'autre coté : elle leur permet d'attraper et de broyer aussitôt leur nourriture.
  • Les autres crustacés se contentent d'avoir des pattes toutes semblables qui se terminent par des pinces.

Soudée à la tête, la cage thoracique des crustacés, nommée communément la queue est très développée. Elle contient une chair fine et ferme qui est pauvre en lipides, donc en calories.

En revanche, les parties crémeuses, contenues dans la tête, sont riches en cholestérol. Les crustacés femelles ont une sorte de palme, située sous cette queue, qui sert de cage aux oeufs. Ceux-ci sont toujours rouges, même quand le crustacé est vivant. Ils sont sinon bons, du moins comestibles.

Initialement publié le 27/08/2001 - 02h00 et mis à jour le 17/12/2013 - 13h44
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Dans votre assiette: la dinde Publié le 20/12/2011 - 10h40

Il faut mettre beaucoup de bonne volonté pour échapper à la traditionnelle dinde des repas de fin d'année. Mais, en fait, c'est la seule période où l'on peut voir - et éventuellement déguster - cette volaille dans son intégralité.

Patates : ne vous en privez surtout pas ! Publié le 11/09/2017 - 17h01

Pourquoi ne pas se priver de pommes de terre ? Parce que c'est un légume pas cher, qui, se cuisinant de mille façons vous permet de varier vos menus et qui, grâce à ses glucides, participe activement à votre bien-être nutritionnel. Et non, les pommes...

Dans votre assiette: le foie gras Publié le 20/12/2011 - 10h30

Son nom fait peur. Sa consommation culpabilise souvent. Mais bien à tort, car les lipides du foie gras ont presque la même composition que ceux de cette huile d'olive, dont les bienfaits sont proclamés urbi et orbi.

Dans un mois, c’est Noël, pensez à votre foie gras ! Publié le 27/11/2014 - 12h12

Pas de Noël sans foie gras. Bientôt, il va falloir y penser afin de ne pas acheter n’importe quoi au dernier moment. Et de ne pas vous faire avoir avec un foie gras hors de prix et/ou de mauvaise qualité. La bonne solution ? Le préparer soi-même.

Plus d'articles