Crise de goutte : que faut-il boire et ne pas boire ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 06/06/2017 - 12h36
-A +A

La goutte est une maladie à forte prédominance masculine, qui se manifeste par des crises intenses et de survenue brutale, de douleurs à la base du gros orteil. Les boissons alcoolisées sont pointées du doigt. En pratique, quelles sont les boissons recommandées et celles à éviter lorsque l'on est atteint de goutte ?

PUB

À quoi est due la goutte ?

La goutte est due à un excès d'acide urique qui tend à se cristalliser dans les articulations, le plus souvent à la base du gros orteil. La réaction inflammatoire peut être si intense qu'elle empêche de poser le pied à terre.
Pour prévenir les crises de goutte, en plus d'un traitement médicamenteux, il est recommandé de limiter tous les aliments et toutes les boissons susceptibles d'augmenter le taux d'acide urique. Il convient de limiter les aliments riches en purine (abats, anchois, hareng, sardines...), car l'organisme fabrique de l'acide urique à partir de cette molécule. C'est la base du régime anti-goutte. 

Goutte : limitez l'alcool, et surtout la bière, même sans alcool !

L'alcool est aussi très riche en purine. Il convient donc de limiter très fortement toutes les boissons alcoolisées.
Mais il faut savoir que la bière est l'alcool le plus redoutable, car la boisson la plus riche en purine. Par rapport à une personne qui ne consomme aucune boisson alcoolisée, le risque de souffrir d'une crise de goutte est multiplié par 2,5 avec deux bières par jour, et seulement par 1,6 avec la même consommation d'alcool fort. En revanche, le vin ne semble pas augmenter le risque (1).
Enfin, sachez que les bières sans alcool sont toutes aussi riches en purine !

En cas de goutte : attention aux sodas et jus de fruits

Méfiez-vous des boissons sucrées au fructose, comme c'est le cas de nombreux sodas édulcorés. Si la fréquence de la goutte s'est fortement accrue parallèlement à l'augmentation de la consommation des sodas, ce n'est pas un hasard. En effet, le fructose contenu dans certaines boissons élève le taux d'acide urique : une consommation hebdomadaire de 5 à 6 sodas contenant du fructose augmente le risque de crise de goutte de 30% (2) !
Le fructose se trouve naturellement dans les jus de fruits, mais est aussi employé comme édulcorant dans les sodas. Alors un conseil, évitez les boissons au fructose en lisant bien les étiquettes et préférez les boissons édulcorées à l'aspartame.
 

De l'eau, beaucoup d'eau, c'est très efficace contre les crises de goutte

Il existe une relation entre la déshydratation et la survenue d'une crise de goutte, d'où l'idée de tester les effets préventifs de l'eau chez les personnes atteintes de goutte. Selon une étude récente, boire quotidiennement 5 à 8 verres d'eau diminue le risque de goutte de 40% et de 46% avec 8 verres (3). Donc plus la quantité d'eau ingérée est élevée, plus le risque de crise de goutte diminue. On peut donc recommander aux personnes atteintes de goutte de boire beaucoup... d'eau !
 

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 14/12/2009 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 06/06/2017 - 12h36

(1) The Lancet, 363: 1270-1276, 2004; (2) Hyon Choi et coll., British Medical Journal, édition accélérée en ligne, février 2008; (3) Neogi T. et coll., Boston, USA; Panorama du Médecin, 16 novembre 2009.

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Le retour de la goutte Mis à jour le 26/08/2011 - 15h13

Il y a une cinquantaine d’années encore, la goutte était une maladie devenue plutôt rare. Or aujourd’hui, les crises de gouttes font souffrir de plus en plus d'Européens. Comment repérer cette maladie rhumatismale , la traiter et comment prévenir les...

Pas une goutte de bière ! Publié le 25/04/2017 - 15h04

La consommation d'alcool est associée à un risque accru de goutte, maladie inflammatoire des articulations, particulièrement fréquente chez les hommes. Or tous les alcools n'agissent pas de la même facon sur ce risque. La bière se révèle la plus dang...

La goutte : un rhumatisme en recrudescence Publié le 30/10/2013 - 21h47

La goutte est une forme de rhumatisme qui s'attaque aux pieds et en particulier au gros orteil. Très douloureuse, la crise de goutte est aussi un signal qui doit attirer l'attention sur un éventuel syndrome métabolique. Et encourager à revoir son mod...

Plus d'articles