Courir le ventre vide pour maigrir ?

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 01/02/2005 - 00h00
-A +A

PUB

L'entraînement brûle encore plus

Habituer le corps à l'effort physique à jeun améliore aussi le rendement de l'oxydation des graisses, grâce à une adaptation métabolique de l'organisme, plus favorable à l'utilisation des lipides.

La femme présente ici des avantages indéniables par rapport à l'homme. En effet, lors d'un exercice physique d'intensité moyenne chez des personnes obèses, la lipolyse et l'oxydation des graisses sont sensiblement meilleures du côté féminin.

En conclusion, avantage aux femmes et à l'exercice physique d'intensité moyenne

En d'autres termes, les femmes mobilisent mieux les graisses à jeun que les hommes, mais seulement pendant des exercices de faible et moyenne intensité.

Bref, le beau sexe a plus de chance de regagner du sex-appeal en faisant du sport…

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 01/02/2005 - 00h00

Pr. Michel Berlan. Effet de l'entraînement à jeun et différences sexuelles. JONAS (Journées de la Nutrition Appliquées à la Science). Institut Pasteur, Paris, 13&14 janvier 2005

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
plasmide

Vous avez tout faux puisque que oubliez de regardez à la dépense énergétique absolue. LEs exercices intenses offrent une dépense énergétique supplémentaire pour le même temps d'effort et produiront ainsi plus rapidement des résultats sur la perte de poids.
Après un jeune de la nuit, les athlètes ne peuvent maintenir le niveau d'effort maximal et par conséquent verront leur dépense énergétique réduite. Il faut être prudent avec l'interprétation des chiffres, 10% de beaucoup c'est mieux que 80% de peu.

PUB