La courgette : à déguster l'estomac léger

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 25/07/2006 - 00h00
-A +A

PUB

Digeste à souhait

Les fibres de la courgette, composées de pectines solubles et de fibres insolubles (cellulose et hémicelluloses), sont bien tolérées par les intestins. La courgette est d'autant plus digeste qu'elle est consommée jeune : elle est alors plus riche en fibres tendres, moins chargée en cellulose fibreuse, et pratiquement dépourvue de petites graines centrales.

C'est ainsi qu'il faut la choisir pour les convives au système digestif délicat : jeunes enfants, convalescents, personnes souffrant de côlon irritable...

La courgette aime cependant l'huile et, comme l'aubergine, a tendance à se comporter comme une éponge. Mieux vaut donc ajouter de la matière grasse avec parcimonie, ce qui la rend également plus digeste.

Les astuces du chef

Si vous désirez manger la courgette crue, en salade, choisissez-la très jeune (donc de petite taille et pas sous la forme d'une batte de baseball...), pour ne pas devoir trop la cuire, sa saveur est alors également beaucoup plus fine.

La courgette permet aussi de nombreuses préparations légères et délicieuses et ne se limite pas à la traditionnelle ratatouille. Innovez en la cuisinant au pesto, à la vapeur avec un peu de crème fraîche allégée, râpée dans une salade avec du yaourt et du citron, dans une sauce tomate, en omelette, sur des brochettes, dans des pâtes ou du riz... Les fleurs de courgette sont également comestibles et sont traditionnellement cuisinées en beignets, dans les risottos ou même farcies, en apéritif, un régal !

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 25/07/2006 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB