Couples séparés, comment gérer les fêtes ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 15/12/2015 - 11h27
-A +A

Les fêtes de fin d'année sont souvent des fêtes joyeuses et familiales. Mais pour un couple séparé avec des enfants, la gestion de ces fêtes est souvent difficile, et source de tensions. Il est vrai qu'il est triste de fêter Noël loin de ses enfants. De la même façon qu'il peut être aussi triste pour les enfants de ne pas avoir leur père ou leur mère à côté d'eux à Noël...

Alors comment faire pour limiter la tristesse et les souffrances de chaque parent pour le bonheur des enfants ?

PUB

Les fêtes, deux réveillons…

Même quand on est un couple séparé, on souhaite habituellement passer les meilleures fêtes possible. La chance que nous avons, c’est que les fêtes de fin d’année comportent deux grands moments, deux réveillons : Noël et le jour de l’an. Cela permet, même en cas de conflit, de se partager le temps, aucune des deux parties n’étant complètement lésée. Pour les enfants, ce sera souvent une semaine chez un parent, et une semaine chez l’autre.
Néanmoins, même avec cet arrangement, ce n’est pas toujours facile. Car les deux fêtes ne sont pas équivalentes...

Noël, la fête des enfants ?
Le plus souvent, dans un couple séparé dont les enfants sont petits, chaque parent rêve d’avoir ses enfants pour Noël : le plaisir de voir leurs yeux briller au moment des cadeaux vaut toutes les fêtes du monde.
Le réveillon de la Saint-Sylvestre est souvent moins prisé, puisque les jeunes enfants se couchent tôt !
Alors, la guerre consiste à essayer d’obtenir les enfants pour Noël, mais bien des arrangements sont possibles lorsque les parents sont intelligents et soucieux en priorité du bonheur de leurs enfants.

Les solutions pour un meilleur Noël possible…

Noël en famille malgré tout ?
Après une séparation digérée, il est possible de passer Noël en famille, les deux conjoints séparés enterrant la hache de guerre pour la soirée. Cela n’est jouable que dans un couple intelligent où les tensions font partie de l’histoire ancienne.
Ce n’est possible encore que si les deux membres du couple n’ont pas reformé de nouveau couple. Autant dire que la situation est rare, mais elle existe, surtout dans les grandes familles où l’ancien couple se dilue parmi les nombreux cousins, cousines, oncles, tantes…
L’écueil est ici que les enfants peuvent espérer un rapprochement des parents, ce qui peut leur donner de faux espoirs. Alors, attention à bien mettre les points sur les i sur ce point.

Partager Noël ?
La deuxième solution est que les enfants passent la soirée du réveillon de Noël chez un parent et le jour de Noël chez l’autre. Il est ainsi possible de fêter Noël dans la continuité. Cela suppose une certaine entente, et aussi une proximité géographique. En effet, cela s’avère impossible si votre ex-compagne est à Ostende et que vous avez déménagé à Libramont par exemple. 

Noël une fois sur deux ?
Le plus souvent, un parent séparé aura ses enfants un Noël sur deux. Cela implique un grand moment de solitude lors des Noëls « sans », à la fois pour le parent qui se trouve seul et pour les enfants à qui leur papa ou leur maman manque.
Quand le couple parental garde une certaine harmonie, il est possible d’amortir le choc en communiquant avec les enfants malgré tout le jour de Noël. Le téléphone ou encore mieux, une session skype peut permettre de mettre un peu de baume au cœur. Et puis, une autre solution, c’est de fêter deux fois Noël, même si la célébration à une date inhabituelle, paraît un peu artificielle. 

Initialement publié par Dr Catherine Solano le 09/12/2013 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 15/12/2015 - 11h27
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Noël, pour les enfants, ça sert à quoi ? Publié le 19/12/2016 - 10h42

C’est bientôt Noël, nous allons commencer à chercher un cadeau pour chacun des enfants . Mais au fait, ça sert à quoi de leur offrir des cadeaux dans notre société de consommation poussée à l’excès ?

Bien se préparer pour des fêtes sans stress Publié le 19/12/2017 - 09h24

Le compte à rebours vient de démarrer. Impossible d'échapper à la psychose des sacro-saintes fêtes: même si vous le vouliez, les illuminations, vitrines et autres pères Noël sont là pour vous rappeler que bientôt, c'est fête pendant deux semaines. Et...

Plus d'articles