Le coup de foudre existe-t-il vraiment ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 13/06/2014 - 14h52
-A +A

Le coup de foudre, on y croit… ou pas.

Mais la science a-t-elle son mot à dire dans les affaires du cœur ?

De nombreuses études ont déjà été consacrées à l’amour, au fait de tomber amoureux, et au temps que cela prend.

Faisons le point sur ce que l'on sait du coup de foudre.

PUB

Coup de foudre : que dit la science ?

Une étude (1) s’est penchée sur les effets de l’amour sur le cerveau, et sur ses mécanismes, en étudiant l’activité cérébrale en temps réel de personnes à qui l’on présentait la personne dont elles étaient amoureuses.
Ceci n’est pas tout à fait équivalent à un coup de foudre, mais on reconnaîtra qu’il serait difficile d’exiger d’un volontaire qu’il ou elle tombe amoureux(se) en plein IRM !

12 zones du cerveau touchées et c'est l'amour !

Quoi qu’il en soit, il s’avère que le fait de tomber amoureux fait agir pas moins de douze zones du cerveau, et qu’elles libèrent des substances qui entraînent une certaine euphorie, tel l'effet d'une drogue : dopamine, ocytocine, adrénaline, et vasopressine. Une dernière substance, la protéine NGF (facteur de croissance des nerfs) n'est présente que chez les personnes qui viennent de tomber amoureuses.

Coup de foudre, coup d'éclair !

Ce qui est intéressant pour ceux et celles qui s’intéressent au coup de foudre, c’est que toute cette activité liée à l’amour se déroule en un éclair...

Un coup de foudre dure seulement un cinquième de seconde !

 

Dame nature !

Ce n’est pas la première fois que l’on se rend compte que notre perception des gens se fait pratiquement instantanément lors d’une rencontre. On sait, par exemple, que lorsqu’on demande à des femmes de sentir le T-Shirt d’un homme, elles vont préférer les odeurs de ceux qui sont génétiquement éloignés d’elles. Une astuce de la nature, probablement, pour s’assurer que les enfants qui naîtront de l’union ont tous les atouts dans leur jeu génétique.
Et encore une preuve que des éléments dont nous n’avons même pas conscience entrent en jeu dans les sentiments que nous avons envers une personne que nous venons de rencontrer.

 

Un coup de foudre, et après ?

Seul 11% des couples se sont construits sur un coup de foudre, alors que la moitié des gens déclarent avoir déjà ressenti un coup de foudre ! (2)


S’il est possible de tomber amoureux en un regard, ce n’est donc pas une garantie de bonheur pour la vie !

En effet, les hormones de l’amour « des débuts » ne se maintiennent pas sur le long terme.

Au début, voir la personne dont on est amoureux fait naître un sentiment d’euphorie qui naît dans les mêmes zones du cerveau que celles qui sont liées aux drogues. Plus tard, l’attachement qui naît au cours d’une relation de longue durée fait intervenir d’autres zones.

Par ailleurs, tout cet aspect « chimique » de l’amour va être influencé par la culture et la personnalité de celui qui est concerné.
Supposons un coup de foudre qui arrive à la veille d’une échéance importante – un départ à l’étranger pour des raisons professionnelles par exemple : certains pourraient tout plaquer, alors que d’autres préféreront suivre la voie qu’ils s’étaient tracée, quitte à avoir quelques regrets.

A lire aussi : Le coup de foudre : fruit du hasard ?

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 16/06/2014 - 10h32 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 13/06/2014 - 14h52

(1) J Sex Med. 2010 Nov;7(11):3541-52. doi: 10.1111/j.1743-6109.2010.01999.x. Epub 2010 Aug 30.
(2) Malach-Pines, A., "Falling in love".

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Agir sur vos émotions, c'est possible... Mis à jour le 28/12/2004 - 00h00

Je suis amoureux, je suis triste, je suis en colère, je suis ému… Les émotions que vous ressentez semblent venir sans avoir été recherchées. Elles peuvent surprendre, gêner, bloquer, qu'elles soient très agréables ou, au contraire, extrêmement négati...

Le coeur brisé, une dépendance ? Publié le 15/01/2015 - 12h38

Un groupe de chercheurs s'est penché sur le cerveau des personnes qui traversaient une peine de coeur intense. Résultat : les zones du cerveau sollicitées sont les mêmes que celles qui réagissent en cas de dépendance.

36 questions pour tomber amoureux… ou pas Publié le 19/01/2016 - 16h24

En répondant à 36 questions, on pourrait tomber amoureux de n’importe qui, ou presque, selon une étude. Quelles sont ces questions, et qu’en pense Carolle Graf, thérapeute qui travaille beaucoup sur la communication dans le couple ?

Le coup de foudre : fruit du hasard ? Publié le 13/06/2014 - 15h19

Un regard, un sourire… et vous voilà subitement amoureux(se)... Grondement de tonnerre dans un ciel serein, le coup de foudre semble magique et inexplicable. Mais est-il vraiment irrationnel ?

Plus d'articles