La coqueluche : le retour ?

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 01/04/2002 - 00h00
-A +A

Depuis 1997, la coqueluche est en augmentation dans tous les pays européens. Dans certains cas, il s'agit d'une véritable épidémie comme aux Pays-Bas, chez nous la hausse est plus faible mais assez significative pour que les spécialistes en viennent à remettre en cause les schémas de vaccination.

PUB

La coqueluche est une maladie infectieuse due à une bactérie, Bordetella pertussis. Pour la petite histoire, c'est le Belge, Jules Bordet, prix Nobel de Médecin, qui l'a identifiée en premier. La symptomatologie est une toux persistante avec formation de fausses membranes dans la gorge et, sans soin, l'étouffement du malade, chez l'enfant. Chez l'adulte, cela se traduit plutôt par une toux persistante sans cause apparente. Cette maladie a quasiment disparu de nos régions et peu de médecins en ont rencontré durant leurs années de pratique, ce qui pose le problème du diagnostic.

Vaccination indispensable

Jusqu'à présent, la vaccination concernait les enfants en bas âge. En effet, le vaccin tel qu'on le connaît est relativement mal toléré par les enfants plus âgés et les adultes. Cette tendance pourrait bien changer car le nombre de cas devient de plus en plus important. Entre 1997 et 2000, le nombre de malades a quadruplé. Bien que le nombre absolu reste faible chez nous, les autres pays européens enregistrent des épidémies.

Un petit rappel

Heureusement, depuis quelques années on dispose d'un vaccin qui entraîne moins de réaction. Ce vaccin pourrait être préconisé pour les enfants de 5 ou 6 ans. De plus, l'âge de la première vaccination a été ramené de 3 à 2 mois de vie. La maladie est en effet très contagieuse et, aujourd'hui, ce sont le plus souvent les adultes qui contaminent les enfants en bas âge, avant même que la vaccination n'ait eu lieu. Ce sont les enfants non encore vaccinés qui risquent de développer la forme la plus sévère de la maladie.Même sans être obligatoire, la vaccination contre la coqueluche est donc fortement recommandée et entre logiquement dans le schéma vaccinal des jeunes enfants. Par ailleurs, un rappel vaccinal n'est peut-être pas inutile chez l'enfant, voire même chez l'adulte…

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 01/04/2002 - 00h00 Conseil supérieur de l'hygiène
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Coqueluche: vaccination indispensable pour les futurs parents Publié le 26/02/2013 - 11h14

Actuellement en recrudescence, la coqueluche est une maladie dangereuse pour les bébés . Les parents peuvent transmettre la coqueluche à leur bébé s'ils sont porteurs de la bactérie ; pour mettre toutes les chances de leur côté, un rappel de vaccin l...

Recrudescence de coqueluche Mis à jour le 10/12/2001 - 00h00

La coqueluche fait partie du calendrier vaccinal, mais en dépit de cette mesure, on observe actuellement une recrudescence de cette maladie, particulièrement chez les très jeunes enfants. Un rappel à l'adolescence devient nécessaire. Et vous, votre e...

Coqueluche : des précautions pour les futurs parents Publié le 04/01/2016 - 15h37

Les cas de coqueluche sont en augmentation en Belgique, et ils sont associés à un risque de mortalité pour les très petits enfants. La vaccination à l’âge adulte est recommandée pour les futurs parents et parents de nouveaux-nés non encore vaccinés.

Plus d'articles